Brooklyn Boy au Jean Vilar

De Donald Margulies, adaptation française de Michel Fagadau, mise en scène de Armand Delcampe, avec Armand Delcampe, Richard Ruben, Freddy Sicx, Catherine Conet, Deborah Amsens, Rosalia Cuevas, Julien Lemonnier

Du 24 septembre au 15 octobre 2015 au Théâtre Jean Vilar

Photo: © Véronique Vercheval

Superbe création pour commencer la saison 2015-2016 au Théâtre Jean Vilar “Brooklyn Boy”. Une production de l’Atelier Théâtre Jean Vilar et du Festival Royal de Théâtre de Spa.

L’histoire d’un jeune écrivain new-yorkais, connaissant ses débuts de succès dans le monde de la littérature. Son livre autobiographique intitulé “Brooklyn Boy” retrace son enfance dans la communauté juive de Brooklyn. Eric Weiss (interprété par Richard Ruben) 45 ans, a mis de côté son histoire familiale, sa culture et sa religion. Il a étudié dans une grande université, est devenu athée, s’est marié et divorcé. Lors de sa tournée promotionnelle, il rend visite à son père hospitalisé. Un vieil homme malade et grincheux qui a travaillé toute sa vie dans une boutique de chaussures. Entre père et fils, le courant est toujours passé difficilement. Eric veut renouer contact avec son père. Tout au long de son passage à Brooklyn, il fait des retrouvailles pas toujours des plus faciles.

Une histoire tirée de l’oeuvre de l’auteur dramatique américain Donald Margulies. Un auteur des plus récompensés par des prix littéraires en Amérique du Nord. En 2000, une de ses œuvres théâtrale “Dîner entre amis” remporte le Prix Pulitzer. Brooklyn Boy , créé en 2004, est l’histoire personnelle et sensible de Donald Margulies.

Richard Ruben jouant le rôle d’Eric Weiss, est surtout connu pour son humour, son ironie, ses one-man-show mais surtout pour son best-seller (Gonzague, tu connais, tu connais pas ?) et ses neuf spectacles. Une de ses dernières représentations “Ruben refait le monde” s’est jouée au Théâtre Jean Vilar. Dans cette pièce, le spectateur est à la rencontre d’un autre Richard Ruben sous un autre angle. Une personne perdue, bouleversante à laquelle le public ne s’y attend pas.

Dans le second rôle, le père d’Eric Weiss, Many Weiss est interprété par Armand Delcampe. Fondateur et directeur jusqu’en 2008 du Théâtre Jean Vilar pour en parallèle mener une double carrière de comédien et metteur en scène. En 40 ans, il joue ou met en scène plus de 100 pièces.

Brooklyn Boy est une pièce pleine de tendresse, d’humour et d’émotions mais aussi elle met en valeur l’importance de la communication entre personnes qui s’aiment et l’attachement aux racines.

Astrid Flahaux
A propos Astrid Flahaux 12 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.