Alpha Tiger : iDENTITY

Alpha Tiger, le groupe de heavy metal allemand est de retour avec iDENTITY, leur troisième album studio. Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, Alpha Tiger est orginaire de Freiberg, une ville située en Saxe. Il est composé de Peter Langforth et Alexander Backasch aux guitares, Dirk Frei à la basse, David Schleif à la batterie et enfin, Stephan Dietrich au chant.

Nous avions chroniqué Beneath The Surface (voir cette chronique en page 24 de notre magazine), leur précédent album qui nous avait beaucoup plu. On retrouvait un son très typé.  Une marque de fabrique qui avait fait le succès des grands noms du Heavy Metal dans les années 80. Des compositions qui tenaient la route avec des riffs et des solos redoutables. La superbe voix de Stephan Dietrich qui donne un cachet supplémentaire à Alpha Tiger.

Comme le souligne Peter Langforth, le compositeur principal du groupe, Man Or Machine, le premier album sorti en 2011 avait recueilli beaucoup d’enthousiasme avec cette référence à l’Age d’Or du Heavy Metal très reconnaissable. Mais le groupe ne voulait pas s’arrêter à cela et essaya d’évoluer déjà sur le second opus : Beneath The Surface.

Avec iDENTITY, Alpha Tiger sonne enfin comme ils l’ont toujours souhaité.

Et ce nouveau disque commence fort avec une introduction reprenant l’International un peu façon Terminator. Les hostilités débutent avec Lady Liberty. Un titre aux riffs ravageurs dès le début et cette voix de Stephan Dietrich toujours aussi efficace. On peut dire que le groupe semble avoir voulu être plus moderne dans ce disque en gardant quelques références aux années 80.

Le duo de guitares formé par Peter Langforth et Alexander Backasch semble toujours fonctionner parfaitement.

Scripted Reality et Long Way Of Redemption sont plus posés et apportent davantage de cohérence à l’album.

AlphaTigerS_W

On continue avec le titre éponyme qui commence par un peu de synthé. La touche moderne est de mise sans exagération. A l’écoute des paroles et en faisant attention à l’orthographe du morceau, on comprend vite que le sujet tourne autour de la perte d’identité de chacun à force de toujours vouloir suivre la mode (comme celle de consommer des produits Apple) et de ne pas se démarquer des autres.

Dans chacun de ses titres, l’accent est mis sur les mélodies lors des refrains. Revolution In Progress marque un changement dans ce que nous avait proposé habituellement les teutons. Plus agressif et plus sombre, le titre se démarque par des open chords très efficaces.

Closer Than Yesterday est sans doute le titre le moins réussi. Le soucis quand on écoute ce type de chanson, c’est que tout est prévisible. Vous avez l’impression de l’avoir entendu depuis des années et cela n’apporte donc rien d’intéressant.

Shut Up & Think vous emmènera dans un metal plus rapide et pêchu qui ne pourra vous déplaire.

Enfin, This World Will Burn, sans doute le titre le plus étonnant de l’album qui emprunte bien des directions différentes avant de se recentrer et conclure ce disque de façon magistrale. On y retrouve des très belles parties de guitares acoustiques ainsi que des mélodies à deux guitares électriques toujours fort présentent.

Pas de doute, iDENTITY est l’album qui amènera Alpha Tiger vers un niveau encore supérieur avec plus de variations de style et de personnalité. Le groupe a préféré innover sans se trahir pour autant et reste cohérent avec le style de ses débuts.

Un très bon disque pour démarrer l’année agréablement.

 Sachez que Alpha Tiger sera en concert à Courtrai le 14 février prochain!

Plus d’infos sur le site du groupe: www.alphatiger.de

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.