Accordailles de Jean-Claude Servais chez Weyrich

Textes : Gérard Dewamme 
Dessin : Jean-Claude Servais
Editions : Weyrich
Sortie : 21 mai 2014
Genre : Folklore, historique

Comment s’organisait la vie quotidienne au XIXe siècle ? Que faisaient les jeunes filles et les jeunes garçons de leur temps libre ? Comment abordait-on l’élue de son cœur ? A travers deux personnages attachant, Bastien et la Toinette, Jean-Claude Servais nous livre le portrait de cette jeunesse prisonnière des coutumes et traditions.

Ce premier tome explore le temps des premiers amours et des approches maladroites entre filles et garçons. Dès les premiers sous gagnés, les jeunes garçons s’en vont promener et jouir au village de leur nouvelle indépendance économique. Au rythme des saisons, on parcourt avec les personnages leurs activités quotidiennes et les chamailleries entre filles et garçons. On apprend entre autres ce qu’est le fouettage des filles, joyeuse mise en scène pour indiquer son inclinaison envers une demoiselle. Tels des malotrus, les jeunes garçons pénètrent bruyamment dans le domicile familial pour fouetter le mollet innocemment tendu de la belle. Première étape dans la longue route qui mène aux épousailles.

Pour les plus farouches, le Mais pourrait jouer en leur défaveur : cette branche accrochée à la porte d’entrée, révèle au nez et à la barbe de tous le tempérament de la jeune fille qui y vit. Ainsi sont dénoncées l’honnêteté, la paresse, l’inconduite, la méprise ou encore la paresse. Vient ensuite l’offrande au patriarche afin qu’il marque son accord et que les jeunes gens puissent enfin se fréquenter. Pour les plus malheureuses, Jean-Claude Servais retrace les maléfices et stratagèmes dont elles peuvent avoir usage afin d’arriver à leur but : le mariage.

Hautement documenté, ce premier tome livre pas mal d’informations sur le mode de vie de l’époque sur le ton de l’anecdote. Un index se trouve d’ailleurs à la fin de l’ouvrage afin de détailler les objets retraçant les âges de la vie conservés au Musée de Piconrue.

Les textes d’Accordailles, qu’on aurait aimé plus fournis et plus détaillés, sont de G. Dewamme, tandis que Jean-Claude Servais est à la base de la conception de cet ouvrage, ainsi que des dessins. Ces derniers sont dans un style s’accordant parfaitement à l’époque ici contée : noir et blanc rehaussés de quelques détails en couleurs. Les traits hachurés qui semblent sortis des livres d’histoire de nos grands-parents prennent ici un air de modernité par ce procédé de mise en couleur. Des photos d’objets d’époque parsèment ça et là les planches illustrant le texte.

Un ouvrage de haute qualité, dont on attend la suite de l’histoire de Toinette et Bastien.

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.