2016, une année record pour le Futuroscope

Prise de vue au grand angle du Parc du Futuroscope depuis la passerelle surplombant le Lac. KinÈmax, gyrotour, AÈrobar et CitÈ du NumÈrique. CDI_2011-007 -- DLV 2016

Alors que l’été touche à sa fin et que les bambins ont repris le chemin de l’école, l’heure est aux bilans pour les parcs d’attractions. De fait, après un été chaud et assez clément dans l’ensemble de la France, les résultats de fréquentation des différents parcs devraient dépasser ceux de l’an dernier.

Mais c’est au coeur de la Vienne, au Futuroscope, que les chiffres sont – pour l’instant – les plus encourageants. Avec 600.000 visiteurs (+ 5%) sur l’ensemble de l’été, la saison du parc poitevin est d’ores et déjà réussie.

Evidemment, ce succès est à mettre en corrélation avec les efforts réalisés par le Futuroscope pour moderniser ses attractions, mais aussi par des horaires d’ouverture élargis et la mise en place de deux shows nocturnes au lieu d’un seul auparavant. Autre élément positif, le parc peut s’enorgueillir d’avoir accueilli de nombreux enfants (plus des 3/4 de la fréquentation) alors que ce dernier fût très longtemps affublé de l’étiquette de “parc pour adultes”.

Le chiffre d’affaires du parc est, en outre, en passe de dépasser le seuil des 100 millions d’euros. Une belle somme qui place le Futuroscope en deuxième position des parcs les plus lucratifs, juste derrière le géant Disneyland Paris.

L’an prochain, le parc Futuroscope soufflera ses 30 bougies. À cette occasion, il inaugurera une nouvelle grande attraction mêlant sensations et immersion : l’Extraordinaire voyage. Nul doute que la fréquentation connaîtra un nouveau pic.

© M VIMENET /D LAMING, Architecte / Parc du Futuroscope

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 808 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.