Alain Chamfort au Théâtre Communal de Binche

Ce vendredi 15 janvier avait lieu au Théâtre Communal de Binche le seul concert en Belgique de la tournée en acoustique d’Alain Chamfort, concert à guichet fermé.

Pour ce concert, Chamfort, jouant discrètement du piano numérique, était accompagné uniquement par le merveilleux pianiste Thierry Eliez, qui, en plus, chantera en duo, fera les choeurs et même sifflera sur certaines chansons.

Si 12 ans après son album Le plaisir le chanteur a sorti en avril 2015 un dernier opus éponyme, il ne chantera que trois titres de ce dernier dont Joy et Ensemble.

En effet, son concert, au grand bonheur de ses fans, fut un véritable Best-of mais avec de nouveaux arrangements réalisés en commun avec T.Eliez qui, sur certains morceaux, apportait avec classe sa touche « jazz ».

Ses plus grands succès défilèrent donc (Manureva, Comme un géant, Bambou, La fièvre dans le sang, Palais royal, Sinatra, Bébé chanteur, etc…) en alternance avec des morceaux plus rythmés et des ballades.

Sous un jeu de lumière sobre et avec, pour seul décor, six grands projecteurs, Chamfort a livré un concert chaleureux, spontané et intimiste.

L’homme est très convivial avec le public et se laisse aller à de fréquents commentaires entre ses chansons. Ceux-ci sont parfois explicatifs, souvent humoristiques, mais également instructifs.

Il nous rappelle qu’il est devenu chanteur par hasard car il était pianiste de Claude François et que c’est celui-ci qui le lança. Il lui fera d’ailleurs un petit hommage. Il parlera aussi de sa collaboration avec Gainsbourg mais surtout de celle avec Jacques Duvall qui dure depuis plus de 30 ans.

Fortement acclamé et applaudi au terme de son concert, il reviendra sur scène pour un rappel de trois thèmes où il fera participer le public et se permettra de clôturer sa superbe prestation en dérision avec une interprétation « groovy » de Souris puisque c’est grave.

Merci à Madame Sowa d’avoir programmé cette très belle soirée.

Pierre Gérard
A propos Pierre Gérard 65 Articles
Chroniqueur pour la partie du Suricate Magazine consacrée au Jazz

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.