Therapy? : Tides

Therapy?, la bande d’Andy Cairns nous revient avec Tides, un EP de quatre titres très réussis.

Comme le suggère le titre, cet EP est avant tout un single extrait de Disquiet, le dernier album en date du groupe. Ce dernier a reçu un excellent accueil de la critique qui le juge d’ailleurs comme le digne successeur de Troublegum, l’album le plus connu de Therapy?. (Lire notre chronique en cliquant ici)

Parmi les chanson phares de ce superbe album, il y a bien évidemment Tides (marées) qui signe le grand retour du groupe à sa période emblématique des années 90.

La pochette de l’EP est bien entendu inspirée de cette chanson et représente un port.

tidesss

Le chanteur raconte à propos de la chanson Tides que lorsqu’il vivait à Dun Laoghaire, en Irlande, il avait pour habitude de se rendre au port et d’y rester parfois des nuits entières à chercher l’inspiration. Visiblement, l’irlandais a visé juste et nous replonge vingt ans plus tôt alors qu’ils étaient à leur zénith.

Ensuite, Smile Or Die attise notre curiosité. Cairns s’est fait plaisir au niveau des suites d’accords et le tout est bien boosté par le combo du batteur Neil Cooper et du bassiste Michael McKeegan. Efficace à souhait, ce titre sonne clairement comme du Therapy? avec le chant criard de Cairns sur la fin.

Slippies vient calmer un peu les esprits échauffés. Plus posé, le titre nous laisse un peu respirer. C’est aussi l’occasion de remarquer que Therapy? a su varier les genres tout en restant très mélodieux.

Slippies est finalement une chanson bien gentillette qui passe comme du petit lait avec une bonne production qui met bien en avant chacun des instruments. Là aussi, les cœurs du groupe nous font bien rire tellement on sent que le groupe se fait plaisir sur ce titre. Même si le titre reste simple, les ambiances sont tout de même bien travaillées.

On termine (déjà) sur un remix d’Insecurity. Une démarche pertinente de la part du groupe qui sonne là un peu comme un Kraftwerk survitaminé. Chacun aura son opinion, mais le résultat est assez sympa je pense.

Au final cet EP de Tides sonne vraiment bien et paraît un peu comme un disque bonus de Disquiet. Produit par Tom Dalgety (Royal Blood, Turbowolf,..) cet EP est un must pour tous les fans qui ne seront déçus d’aucun titre!

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.