La reine au cinéma, soupe-au-lait et impulsive

« Miroir, Miroir. Dis-moi, qui est la plus belle ? » Nous connaissons tous cette phrase clamée par la méchante reine du conte de fées Blanche Neige. Le film Blanche Neige et le Chasseur nous rappelait à quel point cette dernière était aussi belle que cruelle. Bien sûr, nous avons tous été élevés avec l’idée que ce type de personnages était terrible et ne constituait en rien un modèle à suivre. Mais cela ne doit pas nous empêcher de reconnaître que ces « sorcières » s’illustrent aussi par leur ingéniosité, leur persévérance et leur charisme. Ne seraient-elles pas, après tout, simplement des femmes fortes qui savent ce qu’elles veulent et qui mettent tout en œuvre pour l’obtenir ? À l’occasion de la sortie au cinéma ce mercredi 20 avril du long-métrage Le Chasseur et la Reine des Glaces, nous avons établi un top 5 des reines et méchantes qui terrassent leur royaume mais qui exercent aussi, à leur façon bien particulière, une véritable fascination.

Ravenna, la méchante Reine

Le Chasseur et la Reine des Glaces

©Bustle

© Bustle

Ravenna (Charlize Theron), dont le petit nom n’est autre que « la méchante Reine », se hisse sans mal dans les hauteurs de notre classement. Après avoir gagné ses lettres de noblesse dans Blanche Neige et le Chasseur, voilà qu’elle sème à nouveau la terreur dans Le Chasseur et la Reine des Glaces. Dans ce prequel et sequel à la fois, il apparait évident que la source de sa cruauté n’est autre que son narcissisme. N’a-t-elle vraiment pas de coeur ? Les sentiments ont en effet peu de crédits à ses yeux : seuls lui importent le pouvoir et la beauté. La petite faiblesse qui pourrait la perdre ? Sa soeur Freya, résidant dans un royaume bien éloigné du sien. Quand leurs chemins se croisent à nouveau, débute une profonde rivalité. Freya, qui n’est autre que la Reine des Glaces, pourra-t-elle subir le règne et se plier aux codes de Ravenna ? Ou au contraire luttera-t-elle pour imposer son propre royaume ? Quelques éléments de réponses dans la bande-annonce du film !

Freya, la Reine des Glaces

Le Chasseur et la Reine des Glaces

freya

© Universal Pictures

Soeur de la terrible Reine Ravenna, la Reine des Glaces Freya (Emily Blunt) n’a pas à rougir de la comparaison ! Suite à une tragédie, submergée par les forces obscures, Freya s’est isolée dans son royaume, recouverte d’une couche de glace. Ne lui parlez pas d’amour, d’amitié ou de confiance : quiconque prônant ces valeurs et sentiments a peu de chance de survivre dans l’univers où elle a pris le pouvoir. Un univers glacial devenu l’un des empires les plus puissants, fort d’une armée de chasseurs redoutables. Ces derniers, qui ne manquent pas de courage, ont été formé dès le plus jeune âge pour devenir de véritables machines de guerre. Mais cela suffira-t-il pour célébrer la victoire de Freya sur Ravenna ? Réponse également le 20 avril dans les salles.

La Reine Rouge

Alice aux pays des merveilles

reine rouge

© Universal Pictures

“Qu’on leur coupe la tête !” Tout le monde connait bien cette fameuse sentence issue d’Alice au pays des Merveilles. La Reine Rouge (Helena Bonham Carter) dirige son royaume d’une main de fer et châtie ses pauvres habitants pour des raisons souvent improbables. Même son époux la redoute, c’est dire ! Entre deux tasses de thé et bouchées de gâteau, cette femme semble trouver sa raison d’être dans la joie d’orchestrer des procès aux conclusions impitoyables. Une personne que l’on jugerait absolument atroce dans la vie de tous les jours mais que l’on finit par trouver, grâce à la force de la fiction, hilarante de par son caractère particulièrement outrancier.

La Reine Blanche

Le monde de Narnia

reine blanche

© Bustle

Les habitants de Narnia seraient bien tentés de l’appeler “la fouine” s’ils le pouvaient. Mais ils n’en ont définitivement pas le droit. La tyrannique Reine Blanche (Tilda Swinton) ne connait pas la pitié du haut de son trône. Utilisant ses pouvoirs magiques pour provoquer un hiver sans fin, interdisant de célébrer Noël : à l’image de son teint et de son attitude glaciale, elle répand un parfum de tristesse et de peur. Avec elle, pas de passion ni de compassion !  Méfiante et rusée, elle garde un œil sur le moindre recoin de son royaume avec l’aide de ses espions et sujets. Le seul sentiment qui l’anime est la colère. Mieux vaut ne pas chercher à la contrarier sous peine d’être transformé d’un battement de cil en une statue qui finira en guise de décoration pour son château ou son vaste jardin. Mais ce qui effraie et fascine le plus chez cette femme redoutable, c’est sa capacité à trouver la faille en chacun de nous pour mieux l’exploiter, nous manipuler et nous faire rejoindre sa longue liste de victimes.

Cersei Lannister

Game of Thrones

cersey

© Vulture

Impossible d’établir un classement des reines les plus délicieusement détestables sans penser à elle ! En apparence, Cersei est une femme aussi belle que puissante. C’est bien simple : tous les hommes ont l’air d’être à ses pieds dans la série Game of Thrones ! Mais derrière cette figure attirante se cache un sombre personnage. Pour Cersei, pas de doute : le trône de fer lui revient.  Et pour l’atteindre, il n’y a pas de demi-mesure possible. Une donnée qu’elle a parfaitement assimilée. A la voir à l’œuvre, on a l’impression que la belle ne peut jamais être totalement perdante : elle rebondit toujours, quoi qu’il arrive. Aussi vénéneuse qu’un serpent, elle ne lâche jamais rien ni personne avant de parvenir à ses fins. Machiavélique et fine stratège : une bad girl qui redistribue les cartes dans un monde trop souvent régi par les hommes.

Maléfique

La Belle au Bois dormant

malefique

© Previewmag

Ses cornes vissées sur la tête, elle mérite largement le titre de reine des ténèbres la plus effrayante ! Maléfique (Angelina jolie) a hanté bien des cauchemars d’enfants avec son inquiétant fuseau. Son passage en live action sur le grand écran a apporté une lecture pour le moins étonnante du personnage, plus nuancée. Soit une femme bataillant pour préserver sa forêt enchantée et qui, une fois trahie, a succombé à la colère et la soif de vengeance. Serait-elle alors presque trop bonne pour figurer dans ce classement ? On vous laisse simplement vous demander si vous auriez aimé l’avoir comme amie ou comme patronne (ou plus si affinités).

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 820 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.