Philippe Lageat nous parle du livre AC/DC: Tours de France 1976-2014

Décidément, l’actualité autour du groupe légendaire AC/DC est assez dense en ce moment. Nous avons pris connaissance via Facebook qu’un incroyable livre qui retrace l’ensemble de leurs concerts en France grâce à une multitude de documents et de photos inédites allait bientôt sortir.

Ce livre s’appelle AC/DC: Tours de France 1976-2014 et est écrit par Philippe Lageat et Baptiste Brelet. Un ouvrage qui ravira les fans du groupe australien.

Nous avons décidé de parler de ce livre avec Philippe Lageat qui nous a donné tous les détails pour nous donner l’eau à la bouche.

Bonjour Philippe!

Merci d’avoir accepté cet interview.

Votre livre est très impressionnant de par la qualité de son contenu et l’originalité du thème. 

Comment est né ce projet? Et combien de temps ça vous a pris de rassembler autant de documents au sujet du groupe et de ces tournées ?

Ça a été une aventure assez longue puisqu’on a commencé à mettre en oeuvre le livre en novembre 2007. Hors, sa sortie est prévue pour octobre 2014. Il aura donc fallut 7 ans pour en venir à bout .

Et cela s’est fait parce que Baptiste Brelet (qui est donc le co-auteur de ce livre) que je ne connaissais pas avant, m’a contacté car il faisait un webzine (appellé Can’t stop AC/DC) et voulait avoir mon avis sur celui-ci. On a donc discuté longuement et sympathisé. Il m’a alors fait part de son intention d’écrire un article consacré à tous les concerts français. Et il se trouve que le hasard fait bien les choses car j’avais eu la même idée mais plus dans l’optique d’y consacrer un bouquin.

Vu son enthousiasme, son sérieux et le fait qu’il ait fait plusieurs recherches, je me suis dit que l’on avancerait mieux. Et au final on a bien fait. Sinon il nous aurait fallu 20 ans chacun si nous l’avions fait séparément.

En effet, le contenu de ce livre est vraiment très riche. On y retrouve des documents très étonnants comme des plans de scènes par exemple.

Oui, de plus, il y aura des bonus. On a lancé une souscription qui permet aux gens intéressés de pré-commander le livre. Et cela leur donnera ainsi l’occasion de le recevoir un mois avant sa sortie avec quelques documents inédits comme par exemple une reproduction d’une affiche très rare.

Les gens ont eu l’occasion de voir une vidéo sur le net qui présente le livre, mais il faut savoir qu’en effet, il est très imposant. J’ai personnellement rassemblé énormément de choses durant les années où je travaillais à Hard Rock Magazine, Rockhard Magazine, mon fanzine et divers contacts avec AC/DC que je suis depuis très longtemps.

C’est en fait le plus gros rassemblement de documents et d’interviews consacrés à AC/DC dans un seul ouvrage. Il comptera plus de 1200 photos et près de 700 documents.

boek FR 3

 Il est vrai que cela fait un peu penser à une bible…

Oui, certains lui prêtent ce nom car il est énorme. Il pèse 4 kilos!
De plus, on a pris un papier de bonne qualité Mais pour moi c’est inexact car on ne parle pas de toute l’évolution du groupe depuis ses débuts . Il s’agit uniquement de l’histoire d’AC/DC en France.

Justement, par rapport à ces données qui en font un objet hors des standards habituels en librairie, avez-vous rencontré des difficultés auprès des éditeurs?

Disons que ce fut un peu particulier en ce sens qu’au début, nous avons été sollicités par certains éditeurs. Mais nous souhaitions garder le contrôle sur la pagination pour que cela corresponde au nombres d’heures passées, aux documents que l’on voulait inclure etc…

On ne voulait pas qu’un éditeur mette la main sur ce livre et nous dise ses conditions car il est évident qu’un bouquin de 700 pages tel quel n’est pas assez rentable à leurs yeux. On aurait donc été obligés de réduire le nombre de pages, supprimer l’une ou l’autre interviews ou photo et cela aurait dénaturé tout notre travail.
Cette indépendance nous a permis de pouvoir travailler sans censure

Nous avons dû créer notre maison d’édition pour que ce livre voit le jour. C’est donc du “do it yourself” à 100%. Ce sera le premier livre de cette maison d’édition. Par contre, pour la librairie, on a un distributeur qui va nous assurer une présence dans les réseaux habituels comme la FNAC, etc…
Grâce à internet et aux réseaux sociaux, il est plus facile aujourd’hui de faire connaître l’existence de ce livre au public.

Mise en page 1

Est-ce que le groupe ou le management vous ont demandé d’éviter certains sujets ou propos ?

Non, nous avons fait ce livre sans faire appel à eux pour rester indépendants. Cela nous a permis de pouvoir travailler sans censure.

Comment avez-vous pu rassembler autant de documents ?

Il y a eu plusieurs sources. Je suis collectionneur de AC/DC depuis 1978 ce qui fait que j’ai une assez belle collection. Ensuite, il y a aussi un réseau de fans qui ont pu nous prêter des pièces ou les scanner.
On a aussi lancé un appel aux fans dans Rockhard et sur le net en leur demandant de nous montrer les photos prises lors des concets en France.
C’est donc un livre participatif car, en dehors des interviews que nous avions réalisées, nous avons aussi été aidés par le réseau des fans. Il y a eut aussi quelques documents fournis par des tourneurs.

Vous avez également eut la chance d’avoir Francis Zégut pour préfacer votre livre. Comment cela s’est passé ?

En fait, je connais Francis depuis longtemps. On s’est connu à l’époque de mon fanzine (avant que je devienne journaliste). A l’époque, je venais régulièrement à RTL lui présenter ce fanzine et lui demander son avis. Et donc, nous sommes allé le trouver Baptiste et moi pour lui présenter le prototype du bouquin. Quand il l’a vu, il a été d’accord de s’occuper de la préface.

Pour nous, c’est super car c’est quelqu’un avec qui j’ai fait une partie de ma culture musicale. Et le fait de le voir si enthousiaste pour faire cette préface nous a fait énormément plaisir.

Pensez-vous qu’un tel bouquin puisse permettre aussi une certaine transmission aux jeunes et leur permettre de mieux découvrir les groupe de cette époque ?

Je l’espère, oui. Aujourd’hui, quand on va à un concert d’AC/DC, on voit au moins trois générations dans le public. J’ai d’ailleurs amené mes enfants lors des dernières dates à Paris. Je pense que beaucoup de jeunes ont découvert AC/DC lors de la tournée Black Ice et peuvent, au moyen de ce bouquin, faire un retour dans le passé. Ils verront ainsi que le parcours d’AC/DC ne s’est pas toujours bien déroulé en France.

Est-ce qu’un tel ouvrage parle également au public étranger ?

Bien entendu, le public visé est d’abord le public français. Mais on s’est aperçu lors de la souscription que d’autres publics montraient leur intérêt vis à vis de notre livre. On a donc reçu des commandes en Allemagne, en Belgique,en suisse ainsi qu’au Canada.

Parlons à présent de l’actualité d’AC/DC. Il y a eu récemment diverses rumeurs concernant la possible séparation du groupe suite à une maladie grave de Malcolm, le guitariste rythmique. Finalement, les évènements se sont précipités, le chanteur a démenti ces propos et il semblerait qu’ils soient en train d’enregistrer le nouvel album à Vancouver…

Comme tu le soulignais, il s’agissait d’une rumeur. Comme toujours, celle-ci et déformée dans tous les sens ce qui fait qu’on a parfois des versions qui peuvent choquer. Il faut dire qu’AC/DC est un groupe qui a toujours été discret. Leur mode opératoire était plutôt motus et bouche cousue. Puis ils débarquaient avec un nouvel album quand personne ne s’y attendait.

Et là, on vit dans une société où les réseaux sociaux ont pris le dessus. Si tu es quelqu’un de connu, tu ne peux plus aller acheter ton pain tranquillement sans que quelqu’un te prennes en photo et le mette sur son Facebook.

Brian (le chanteur) m’avait confié il y a plusieurs années lors de sa venue à Paris que Malcolm était gravement malade. Mais je ne pense pas que le groupe souhaitait communiquer aussi vite sur sa maladie. Je pense qu’il voulait plutôt en parler après la sortie de l’album. Malcolm a dit récemment qu’il faisait une pause avec le groupe. Mais pour moi, c’est fini, je ne pense pas que l’on reverra Malcolm Young dans AC/DC.

Il semblerait d’ailleurs que ce soit le neveu Stevie Young (qui les avait dépanné lors de la tournée américaine de 1988) qui assurerait la suite en studio actuellement.

Il y a eut aussi quelques rumeurs concernant une tournée pour les 40 ans du groupe. Mais aucune confirmation n’a suivi. Il se peut en effet que si Stevie est en studio, ils pourraient tourner également avec lui, mais ce n’est qu’une supposition.

Toutes les infos sur ce superbe livre sont disponibles sur: http://acdclelivre.fr

couv site internet

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.