Un nouveau Shrek en perspective ?

Fin avril, le groupe Comcast, propriétaire de NBCUniversal depuis 2011, annonçait le nom de sa nouvelle acquisition : DreamWorks Animation. Ce rachat pour la modique somme de 3,8 milliards de dollars sonna comme une aubaine pour la société de Glendale qui faisait face à un déficit financier important (+ de 300 millions de dollars) depuis le début de l’année 2015. Un bilan comptable négatif dû aux échecs cumulés de Mr Peabody et Sherman et Les Pingouins de Madagascar.

Du côté de NBCUniversal, on se frotte les mains puisque ce rachat leur permettra de “faire grossir leur offre de films, de programmes télévisés, de parcs à thème et de produits dérivés dans les années à venir” selon Steve Burke, le patron de la société new-yorkaise. De fait, en mettant la main sur DreamWorks, NBCUniversal va surtout pouvoir coupler les franchises à succès du studio californien (Shrek, Kung Fu Panda et Madagascar) avec celles d’Illumination Entertainment (Moi, moche et méchant et Minions).

Mais pour l’heure, ce qui intéresse NBCUniversal, c’est de relancer la franchise la plus lucrative de la marque DreamWorks : Shrek. Conforté par les résultats passés (3,5 milliards de dollars de recettes au box-office pour les quatre épisodes), Steve Burke a annoncé vouloir donner une nouvelle vie aux aventures de l’ogre vert. Pour ce faire, il aurait mandaté Chris Meledandri (Illumination Entertainment) afin de définir le meilleur moyen d’en tirer profit, que ce soit sous forme de spin-off, de suite ou de série télévisée.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 809 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.