iZombie Saison 1 : Intrigues policières et tortellinis à la cervelle

iZombie

de Rob Thomas et Diane Ruggiero

Comédie dramatique, Epouvante-horreur, Policier

Avec Rose McIver, Malcolm Goodwin, Rahul Kohli

Sorti en DVD/Blu-Ray le 7 décembre 2016

Après Supernatural, The Vampire Diaries et les Originals, la chaîne CW nous propose une nouvelle série mettant en avant cette fois les zombies avec la série iZombie. Rassurez-vous, cette série n’est en rien une pâle copie de Walking Dead. Il s’agit en fait d’une teen serie qui, comme le fait Vampire Diaries, met en scène un monstre de façon édulcorée.

L’histoire est celle d’Olivia « Liv » Moore (interprétée par Rose McIver) , une jeune interne en médecine qui se rend à une soirée sur un bateau. Tout se passe bien jusqu’au moment où une horde de zombies débarque à l’improviste sur le bateau et s’attaque aux passagers. Liv se réveille le lendemain, emballée dans un sac mortuaire. Seule survivante de l’attaque, elle va très vite rassembler ses souvenirs et se remémorer les évènements de la veille. Elle va ainsi se souvenir qu’un zombie l’a blessée (et donc contaminée) avant de la laisser pour morte. Le teint blanchâtre, les yeux injectés de sang et cet appétit vorace pour la cervelle humaine ne laisseront aucun doute sur le diagnostic : la voilà donc elle-même devenue l’une des leurs.

La question qui se pose à présent, c’est comment faire pour « survivre » sans que personne ne découvre son terrible secret ? Liv va donc décider de changer radicalement en rompant avec son petit ami, en prenant de la distance avec tous ses proches et va se faire embaucher à la morgue. « Pourquoi ? » nous direz-vous. Et bien la raison est simple : la morgue est le meilleur endroit pour se rassasier en cerveaux sans que personne ne le remarque. Personne, sauf son chef, le médecin légiste Ravi Chakrabarti (Rahul Kohli) qui va rapidement s’apercevoir de la supercherie et va donc avoir une discussion avec Liv. Celle-ci n’aura d’autre choix que de lui avouer la vérité sur ce qu’elle est devenue et la raison de sa présence. Elle va aussi lui faire part de quelque chose d’étrange qui est apparu depuis sa transformation. A chaque fois qu’elle se nourrit du cerveau d’un défunt, elle a des visions relatives aux circonstances de sa mort.

Loin de prendre la poudre d’escampette, Ravi va alors essayer de l’aider en effectuant des recherches pour créer un vaccin afin de soigner son mal. Il va également envoyer Liv vers le détective Clive Babineaux (Malcolm Goodwin) et lui demander de l’aider à résoudre toutes les enquêtes relatives à des morts suspectes. Liv va donc aider le policier en mangeant les cerveaux des victimes et en lui parlant de ses visions pour ainsi coincer le coupable. Bien entendu, d’autres zombies rôdent en ville et vont tout faire pour mettre à mal cette collaboration.

Loin de la série Walking Dead, iZombie ne met pas directement en scène ce combat des zombies contre les humains. Les zombies sont ici plus un prétexte à servir une série policière. Au lieu d’utiliser des preuves scientifiques comme le font les Experts, le détective Babineaux va plutôt se fier aux visions et à l’intuition de Liv, sans se douter que celle-ci est une zombie. Au fil des épisodes, Liv va se rendre compte qu’elle n’est pas seule et va faire ainsi la connaissance d’autres morts vivants (bons ou mauvais) qui n’hésiteront pas à s’en prendre à tous ceux qui se trouveront sur leur chemin.

CW nous offre ici une adaptation du comic de Chris Roberson et Michael Allred publié par Vertigo, une filiale de DC Comics. Le générique de la série fait d’ailleurs référence à ce comic et on peut dire que dans l’ensemble, l’adaptation est réussie. Certes, comme le suggère le titre, on est bien dans l’univers de cette iGénération ultra-connectée et moderne sans que cela soit présenté de façon trop marquée.

On se prend au jeu et on finit par avoir le même comportement qu’avec Dexter ou le sénateur Underwood dans House of Cards, on s’attache à un personnage principal qui est censé être quelqu’un de foncièrement mauvais.

Et l’on « dévore » cette saison en quelques bouchées en suivant Liv dans ses péripéties, elle qui comme Dexter, doit préserver son macabre secret. On rit également de dégoût en voyant cette zombie sortir son plat de pâtes à la cervelle du micro-ondes de la morgue avant de l’ingurgiter goulument.

Le personnage évolue également au fil du temps puisqu’en plus d’avoir ces visions, Liv acquiert également quelques facultés propres aux personnes dont elle mange le cerveau. Elle devient ainsi experte en arts martiaux ou en psychologie ou une véritable peste le temps d’un épisode, avant de retrouver sa personnalité. Cela rend ce personnage d’autant plus attachant et imprévisible.

iZombie est finalement une série très divertissante avec ce savant mélange de suspens, d’horreur et d’humour qui en font une série à part qui séduira autant les amateurs de frissons que les détectives en herbe.

On attend avec impatience la deuxième saison qui devrait sortir dans les prochains mois.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine