Fils du soleil de Nury et Henninot chez Dargaud

fils du soleil dargaud couverture

scénario :  Fabien Nury
dessin : Eric Henninot
éditions : Dargaud
sortie : 24 octobre 2014
genre : Aventure

David Grief possède des comptoirs éparpillés des îles Samoa aux nouvelles Hébrides, jusqu’au-delà de l’équateur, des plantations de caoutchouc et de cacao, des bureaux situés en Australie et des centaines de salariés. Tous envient sa réussite et son immense fortune. Les indigènes le nomment « Mapouhi », le fils du soleil. Mais celui-ci a failli se faire tuer pour une somme dérisoire. David Grief parcours les mers à bord du Wonder pour retrouver l’homme qui a attenté à sa vie mais surtout pour récupérer son dû, question de réputation. Il embarque ensuite pour l’île du vieux Parlay où une vente aux enchères mystérieuse doit se dérouler attirant tous les plus riches négociants des mers. Pourtant, Grief n’est pas invité…

Librement adapté des nouvelles de Jack London, écrivain américain dont les thèmes de prédilection sont l’aventure et la nature sauvage et à qui l’on doit notamment Croc-Blanc, Nury et Henninot se sont très bien approprié l’histoire, ce qui est déjà un gage de qualité. Il n’est, en effet, pas si aisé de s’approprié l’imaginaire d’un écrivain de talent : il faut que l’histoire trouve un écho en nous pour que l’on puisse ensuite la digérer et finalement, la restituer. Cette bande dessinée est vraiment une réussite : on nous emmène pour une équipée fabuleuse et on se laisse faire avec plaisir. L’histoire regorge d’énigmes et de mystères qui se tiennent, les parties sont découpées correctement et il n’y a ni à-coups ni temps morts. Le vocabulaire est un peu spécialisé. On voyage en mer avec des personnages qui utilisent, de ce fait, beaucoup de termes de marine. Cependant, les dialogues sont travaillés mais ils ne sont pas empesés ou pontifiants. Côté dessin, les décors d’îles et représentations de mer en furie sont fantastiques et eu niveau du rendu des personnages, il n’y a rien à redire.

Tous ces éléments regroupés font de ce recueil un condensé de talent emmené par une histoire où soufflent en tempête les vieilles légendes de marins aventureux, au large des îles polynésiennes.

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 246 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.