Anima 2021: The Shaman Sorceress

The Shaman Sorceress
d’An Jae Hyeon
Film d’animation
Présenté dans le cadre du festival Anima 2021

Présenté dans le cadre du festival Anima 2021, dans la section Focus Corée, qui célèbre le 120e anniversaire des relations diplomatiques entre la Belgique et la Corée du sud, The Shaman Sorceress du réalisateur An Jae Hyeon nous parle de foi, de l’invasion de la modernité et des bouleversements induits par celle-ci dans la société.

L’histoire nous emporte à la croisée des chemins, entre la Corée traditionnelle représentée par Mohwa qui pratique le shamanisme et croit dans le pouvoir des esprits pour chasser les démons et d’autre part son fils Wook-i, envoyé au temple bouddhiste pour devenir moine mais qui revient quelques années plus tard, converti au christianisme. Dès lors, chaque partie, convaincue qu’elle détient la vérité, tentera de sauver l’âme de l’autre, peu importe le prix à payer.

Deux visions du monde

A travers cette lutte entre deux visions de la société, l’une traditionnelle et l’autre occidentalisée, le réalisateur évoque non seulement le glissement vers de nouvelles valeurs dans la société coréenne et l’invasion culturelle occidentale, mais également la perte de contrôle d’une mère sur son fils et l’émancipation de celui-ci vers l’âge adulte. En choisissant une autre foi que sa mère, Wook-i tient à se démarquer de celle-ci mais également de ce que tout représente la foi traditionnelle. Une démarche qui semble suivie par de nombreuses personnes dans le film.

Visuellement, le long-métrage présente des personnages au dessin très épuré et aux lignes fluides tandis que l’arrière-plan évoque des peintures traditionnelles. Le résultat est d’une grande beauté et sied parfaitement à l’histoire.

Si le style graphique ravira les yeux de nombreux spectateurs, c’est néanmoins la musique et les chants qui envoûteront ceux-ci, au point de les hypnotiser à certains moments.

The Shaman Sorceress, tout en évoquant un moment important dans l’histoire de la Corée du sud élargit son audience en abordant des thèmes universels comme la foi, le mélange des cultures et la perte de valeurs dans une société confrontée à de nouvelles idées.

A propos Vincent Penninckx 245 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine