And So it Goes de Rob Reiner

Print

And So it Goes

de Rob Reiner

Comédie, Drame, Romance

Avec Michael Douglas, Diane Keaton, Sterling Jerins, Annie Parisse, Frances Sternhagen

Sorti le 1er octobre 2014

Un vieil agent immobilier égocentrique voit sa vie tourmentée avec l’irruption de sa petite-fille, dont il ne soupçonnait même pas l’existence. Il décide alors de s’associer à sa voisine pour apprendre à changer et à connaître sa petite-fille…

Du moins, c’est ce que l’on veut nous faire croire, parce qu’en réalité, And So it Goes est l’histoire d’un vieil homme, Oren (Michael Douglas) et d’une vieille femme, Leah (Diane Keaton) dépités de la vie depuis qu’ils ont perdu leur conjoint respectif. Ils sont voisins, veufs et réagissent différemment à cette triste situation. Oren est devenu un homme insupportable, exécrable, qui tire dans le derrière des chiens à coup de fusil à bille. Leah, elle pleure et chante tout le temps, … d’ailleurs, elle pleure en chantant et chante en pleurant, bref … Ils rigolent ensemble, s’engueulent, se draguent … de quoi terminer leur vie dans une maison blanche en bois avec vue sur la mer.

Il est vrai qu’une jolie petite fille fait irruption après quarante minutes de film. Sarah (Sterling Jernis), 9 ans, ravivera un peu de gaieté dans le cœur de Leah et rendra un peu d’humanité à Oren. Par la suite, Sarah … ne fera plus rien d’autre à part manger des tartines devant la tv.

Rob Reiner est connu pour ses comédies romantiques. Pour le coup, il reste dans ses classiques sans nous surprendre. Pour ce scénario déjà vu et revu, Rob réunit un duo jamais vu à l’écran : Michael Douglas et Diane Keaton. Inutile de parler des autres acteurs du film, car bien que très talentueux, ils sont totalement mis en second plan pour laisser place à ces stars du cinéma.

And So it Goes est loin d’être un mauvais film, nous sommes bien face à une comédie avec des répliques cinglantes, piquantes, drôles à souhait de Michael Douglas qui nous fait étrangement penser à Jack Nicholson. Diane Keaton est radieuse comme toujours et nous fait découvrir ses talents de chanteuse de salon. Rob Reiner a fait son boulot mais en jouant la sécurité. Ce grand réalisateur connu pour Quand Harry rencontre Sally (1989) et Misery (1991) est clairement en fin de carrière.

Il faut quand-même avouer que malgré la banalité de l’histoire, on s’attache très vite aux personnages, la petite-fille est adorable, les jeunes jumeaux très drôles, le père ex-junkie attachant.

Bref, vous l’aurez compris, And So it Goes est un sympathique petit film hollywoodien sur l’amour entre personnes âgées, à regarder seul ou en famille.

Alphonsa-Madel Bocklant
A propos Alphonsa-Madel Bocklant 25 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.