Quand la version ré-enregistrée de l’album St. Anger de Metallica fait le buzz

Voici une nouvelle assez cocasse. En 2003, Metallica sortirent leur 8ème album, St. Anger. Un disque qui créa davantage la zizanie au sein des fans après les déjà très controversés Load et ReLoad parrus en 1996 et 1997.

Le groupe a visiblement voulu revenir à du metal plus dur avec St. Anger. Le problème c’est que le son de cet album est si pourrit que l’on abandonne assez rapidement son écoute.

De plus, certains morceaux ont tendance à s’éterniser inutilement. Il n’y a aucun solo, ce qui déçoit fortement quand on sait que Kirk Hammett (qui n’a rien d’un Dave Mustaine) est tout de même réputé pour ce rôle. C’est un album qui marque aussi les tensions au sein du groupe (ce qui sera détaillé dans le documentaire Some Kind Of Monster). Peut-être que cela explique le manque de cohérence et de finition de cet album qui semble clairement bâclé.

stanger15

Mais voilà que des fans se disent que cet album a du potentiel et mérite certainement une autre écoute. Peut-être qu’avec un meilleur son…

C’est ainsi que Daryl et Chris (du groupe Grace The Skies) ansi que Dave (de Andust) se sont réunis en studio pour se lancer le défit de ré-enregistrer St. Anger de façon propre cette fois.

Et le résultat est bluffant! Le groupe joue note à note ce que nous a proposé Metallica en 2003. Et pourtant, il faut le reconnaître, cet enregistrement n’a rien à voir avec le St. Anger que l’on connaissait.

On fini même par adorer certains morceaux qui étaient passé totalement aux oubliettes tellement l’ensemble sonnait mal. (On peut d’ailleurs en dire autant de Death Magnetic, le dernier Metallica qui souffre d’ailleurs d’un volume trop élevé que pour être reproduit correctement par un haut parleur!)

 

Alors, bien entendu, on peut se réjouir de cette nouvelle version de l’album. Mais il faut bien avouer que cette initiative pose question.

Au final, on peut se dire que certes, cet album de Metallica n’est pas si mauvais que ce qui se disait auparavant. Mais en soit, on peut s’interroger sur la capacité de ce groupe à interpréter ses propres compositions.

Quoiqu’il en soit, Metallica enchaîne les grosses tournées de festivals à travers le monde en proposant des setlists composées de leurs vieux morceaux sans prise de risque en sachant que ce qui suit le Black Album n’a jamais été vraiment accepté par leurs fans. Il est assez aisé de comprendre pourquoi le groupe ne se presse pas pour enregistrer un nouvel album en sachant que chaque nouvel opus est plus redouté qu’attendu.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.