L’été du tipi, une nouvelle amitié qui fait tomber les préjugés

Couverture du roman jeunesse « L’été du tipi » de Véronique Olivier-Barberon (Alice Jeunesse, 2024)

Titre : L’été du tipi
Autrice : Véronique Olivier-Barberon
Éditeur : Alice Jeunesse
Date de parution : 4 avril 2024
Genre : Roman jeunesse

L’été du tipi est un roman pour les 11-13 ans sur une amitié compliquée par les préjugés des adultes. Sur fond de tensions entre un camp de gitans et les riverains du village, trois enfants vont profiter de l’été pour nouer une nouvelle amitié et élargir leur horizon.

Une amitié improbable

Simon, 10 ans, et sa petite sœur Roxane, 6 ans, sont en vacances à la campagne chez leurs grands-parents. Pour tuer le temps, ils décident de construire un tipi. Mais l’entreprise se révèle plus difficile que prévu. Jusqu’à l’arrivée de Yoska, un garçon à peine plus âgé, issu du campement de gitans voisin. Malgré une certaine méfiance réciproque, les enfants vont apprendre à se connaître et faire du tipi leur projet commun. Fascinés par la liberté de Yoska, habitué à dormir dehors, Simon et Roxane réalisent peu à peu que le campement est la source d’une grande tension dans le village et que la situation est sur le point de mal tourner.

Des adultes divisés

Si L’été du tipi célèbre la tolérance et l’amitié au-delà des différences sociales et culturelles, le roman se garde de tout idéalisme naïf. L’alternance de points de vue entre les personnages permet de mieux comprendre les représentations mentales de chacun, des enfants aux adultes. Car les grands-parents de Simon et Roxane sont eux aussi troublés par la situation. Mieux disposée envers Yoska en raison de son histoire personnelle, la grand-mère essaie de convaincre son mari de jouer un rôle de médiateur au village. Leurs discussions n’échappent pas aux enfants qui, petit à petit, comprennent que la situation n’est pas si simple, et que les préjugés sont aussi forts dans chacune des communautés.

A propos Soraya Belghazi 413 Articles
Journaliste