Bert Joris et le Brussels Jazz Orchestra: Smooth Shake, une nouvelle brillante collaboration

Plus que jamais, l’histoire d’amour entre Bert Joris et le Brussels Jazz Orchestra (BJO) se perpétue. Si les collaborations entre le trompettiste et l’orchestre sont très nombreuses soit comme compositeur,arrangeur ou soliste, ce dernier album Smooth Shake (De Werf) est le quatrième avec le BJO où il combine les trois fonctions en même temps.

Bert Joris est devenu l’un des plus réputés compositeurs de jazz contemporain et le Big Band étant un des meilleurs au monde, la fusion entre les deux nous offre ici un magnifique voyage entre atmosphère feutrée et sonorité plus vive. On retrouve donc de jolies ballades (comme Only for the honest, How could we forget), des morceaux plus soutenus (dont les deux versions éponymes de Smooth Shake et Nasty Boy) mais aussi des thèmes dont le début lent progresse vers de belles envolées collectives ou individuelles (Brussels-Parijs, Mr Dado(Moroni) par exemple); tout cela dans le swing et le groove.

A noter aussi que chaque titre offre sa part d’improvisation avec l’intervention de solistes, que ce soit de la section des cuivres (Marc Godfroid au trombone, Dieter Limbourg et Frank Vaganée au sax alto, Bart Defoort et Kurt Van Herck au sax ténor), de la section rythmique (Nathalie Loriers au piano, Jos Machtel à la contrebasse, Toni Vitacolonna à la batterie) ou encore du guitariste Hendrik Braeckman et de Bert Joris lui-même qui assume tous les solos de trompette.

Comme il le dit si bien: “Ce nouveau disque calme offre un son chaud qui invite néanmoins à se mouvoir doucement”.

Dans tous les cas, ce nouvel opus est, encore une fois, un petit chef-d’oeuvre.

Note : 8/10

Pour vous procurer l’album, rendez-vous sur le site de Bert Joris en cliquant ici.

Pierre Gérard
A propos Pierre Gérard 65 Articles
Chroniqueur pour la partie du Suricate Magazine consacrée au Jazz