Andréa Durand, un talent enchanteur

En 2016, nous vous avions parlé de cette nouvelle perle musicale en France, Andréa Durand.

En effet, cette multi-instrumentaliste de talent à la voix incroyable nous avait séduit avec sa chanson Vague, un premier extrait de son EP sorti en novembre dernier.

Inutile de vous dire que nous brulions d’impatience d’écouter ce superbe disque qui révèle davantage l’étendue du talent d’Andréa Durand.

On commence bien entendu par Vague. Un morceau qui nous emporte déjà dans cet univers très particulier à la fois planant avec ses guitares slide lointaines et cette intimité de ce son très raw qui accroche l’oreille.

On remarque de suite cette capacité vocale de la chanteuse mais aussi la qualité de sa musique qui est à la fois très riche avec de très belles mélodies et dépouillée de tout subterfuge.

Côté line up, on retrouve Andréa au chant, guitares, clavier, ukulélé, banjo, flûte et chœurs (rien  que ça !)

On retrouve également quelques acolytes comme Arthur Camion (qui produit aussi le disque) à la basse et guitare slide sur deux morceaux, Davy Honnet à la batterie, Anthony Honnet au piano, Hippolyte Fevre à la trompette et enfin Nicolas Benedetti au trombone.

Tout ce petit monde a fait un véritable travail d’orfèvre sur ces quatre morceaux qui témoignent des influences diverses de l’incroyable Andréa.

Sur Une fille bancale, par exemple, on retrouve un peps incroyable qui sublime la mélodie de cette chanson encore une fois épurée et néanmoins incroyablement riche en mélodies. Il y a un brillant jeu entre le piano et les percussion qui est vraiment très amusant et agréable à découvrir. Là aussi la complémentarité des voix et des divers instruments est superbe. Il y a vraiment beaucoup de travail sur chacun des morceaux.

La preuve en est avec Point mort qui suit. Le changement rythmique et subtil qui s’y opère témoigne de cette faculté évidente qu’a Andréa à proposer quelque chose d’authentique, sensible et maitrisé.

On est tout autant bluffé par Ivre, ce dernier titre qui nous rend définitivement accro à cet EP que l’on se passe en boucle sans lassitude. Un peu comme si c’était justement la musique d’Andréa qui nous enivrait.

Andréa Durand est sans conteste une grande musicienne bourrée de talent qui sait nous ensorceler telle une sirène. Ecoutez cet EP et vous le constaterez par vous-même, vous ne pourrez vous empêcher de le réécouter encore et encore.

Pour en savoir plus sur Andréa Durand, rendez-vous sur sa page Facebook en cliquant ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine