Wolf Warrior 2, le Rambo chinois au secours de l’Afrique

Depuis plusieurs années maintenant, il n’est pas rare de voir des ressortissants chinois se promener dans les rues de Kinshasa ou de Luanda. Il faut dire que les investissements de la Chine en Afrique ont considérablement augmentés, que ce soit dans le secteur primaire ou secondaire. À tel point que l’Empire du Milieu est devenu l’un des principaux partenaires économiques du continent africain et se pose de plus en plus comme un ardent défenseur de ce continent aux ressources naturelles abondantes. Le 1er août dernier, pour protéger ses intérêts dans la région, la Chine a même inauguré à Djibouti sa première base militaire à l’étranger. Une présence tactique et stratégique qui se retrouve également au cinéma.

De fait, l’influence grandissante de la Chine en Afrique est au coeur de la suite des aventures de l’agent spécial Leng Feng dans le long métrage Wolf Warrior 2. Au menu, sauvetage des ressortissants chinois installés en Afrique et aide à la population locale. Pas de doute, le Rambo chinois est né ! Et si ce film est parvenu jusqu’à nous, c’est qu’il vient de battre un record au box office mondial. Avec ses 682 millions de dollars de recettes, le film d’action de Jacky Wu a expulsé Forrest Gump du top 100 des plus gros succès du cinéma dans le monde. Une première pour un film asiatique.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 820 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.