Valerian et Laureline

valerian-et-laureline-bd

Scénario : Pierre Christin
Dessin : Jean-Claude Mézières
Édition : Dargaud
Sortie : 2016
Genre : Science fiction

Valerian et Laureline se dessinent en 1967 et vivront une foule d’aventures jusqu’en 2007. Ce couple d’aventuriers de l’espace temps n’est rien d’autre qu’un couple de pionniers.

Dans les années 60, la science fiction n’a pas encore ses accès à l’art de la bande dessinée et les voyages dans le temps ne se sont pas encore installés dans l’imaginaire des lecteurs. Avec la parution de leurs premières planches dans Pilote (hebdomadaire publié d’octobre 1959 à octobre 1989), ce sont des milliers de portes des possibles qui s’ouvrent pour le lecteur et pour les futurs scénaristes. Cette mise en contexte est essentielle pour apprécier pleinement l’intégrale ici présentée.

Donc, Valerian, voyageur spatio-temporel sur Galaxity est régulièrement envoyé à travers l’espace et le temps sur différentes planètes pour vérifier qu’aucun danger ne menace la terre. Dans sa première aventure, aux trousses d’un dissident, il fait la rencontre de Laureline, une jeune et belle damoiselle du Moyen Age qui très vite va devenir sa guide puis sa coéquipière. Le duo de choc est en place, il ne nous reste plus qu’à nous laisser porter par la suite des aventures.

Il est intéressant et plaisant de voir que chacun des quatre récits réunis dans cette intégrale (Les mauvais rêves, la Cité des eaux mouvantes, Terres en flammes et l’Empire des mille planètes) n’ont pas vieillis dans leurs propos. Passé le dessin qui est affaire de temps et de goût, passée aussi la « simplicité » des histoires qui n’est qu’affaire de contexte, le lecteur sera frappé de voir à quel point les récits pourront faire écho à certaines situations actuelles, à quel point il y a des parallèles à établir avec notre société actuelle et ses déviances.

Lorsque le propos traverse le temps, s’adapte à chaque époque et trouve toujours de quoi faire réfléchir, trouve toujours de quoi alimenter le plaisir du lecteur, on peut se dire qu’on est face à une œuvre de qualité.

Et pour parachever le plaisir, notons qu’en 2017  Valerian et  Laureline  prendront vie sur le grand écran, à travers le regard émerveillé de Luc Besson. Gageons que Luc Besson arrivera à adapter avec amour et brio cette œuvre phare de la science fiction.

Elodie Kempenaer
A propos Elodie Kempenaer 81 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.