Un livre pour en finir avec le Da Vinci code

auteur : Christophe Dickès
édition : Perrin
s
ortie : mars 2018
genre : histoire

Ce livre reprend, sous forme de questions, les légendes et les semi-vérités sur l’état pontifical. De cette plongée dans l’univers complexe du Saint-Siège ressortent des faits et des analyses sur les papes, leur gouvernance, leur politique étrangère, leur doctrine et leurs espoirs, puisés aux meilleures sources. Et des réponses limpides aux questions que chacun est en droit de poser.

Christophe Dickès, n’en est pas à sa première publication sur le sujet. On lui doit notamment un Dictionnaire du Vatican regroupant 45 auteurs et couvrant une période allant de 1870 à nos jours. Il publie aussi L’héritage de Benoît XVI un livre-réflexion suite à sa rencontre avec le précédent souverain pontife. Ajoutons à cela Ces 12 papes qui ont bouleversé le monde regroupant symboliquement les 12 évêques de Rome qui ont eu une influence sur l’Histoire du monde de saint Pierre à François 1er. On en déduit que cet auteur, ayant eu à plusieurs reprise accès aux fameuses archives du Vatican, se pose comme un grand spécialiste de la question.

Et le livre ne nous déçoit pas. Loin d’un brûlot « casseur » de thèses complotistes, l’ouvrage est construit en une série de questions. Celles-ci s’inscrivent dans un spectre très large et entremêlent idées reçues, vérités historiques et évènements troubles : L’infaillibilité pontificale donne-t-elle tous les pouvoirs au pape ? Le Vatican est-il riche ? Est-il misogyne ? A-t-il protégé des pédophiles ? Entretient-il des liens avec la mafia ? Jean-Paul Ier a-t-il été assassiné ? Jean-Paul II a-t-il provoqué la chute du communisme ?

Les questions simples permettent de passer régulièrement à une évocation plus pratique du fonctionnement de la société vaticane.  On y retrouve les rituels mais aussi les habitudes des différents papes, comme la natation pour Jean-Paul II, la chasse pour Léon XIII ou l’alpinisme chez Pie XI. Très précis, les emplois du temps des papes sont comparés et habitudes personnelles et contraintes sacerdotales sont mise en exergue et très bien décrites.

Pour ce qui est des questions historiques, on retrouve aussi une rigueur toute historienne. Le but est de clarifier par des faits historiques et des preuves scrupuleusement collectées les questions qui entretiennent le mystère qu’engendre le côté ambigu de cet état, entre religion et politique. L’intelligence de l’ouvrage est d’aborder ces questions d’un point de vue séculier et politique et de ne pas y impliquer le religieux, voire l’ésotérisme.

Enfin, et le plus passionnant, sont les questions sulfureuses, régulièrement relayées par les amateurs de thèses complotistes et autres illuminati. Là aussi, l’auteur ne tombe pas dans le piège de la réaction défensive mais ne s’attache qu’aux faits historiques. Il ne cherche pas à contrer ces théories mais à expliquer leurs origines, ce qui a permis leur propagation et, pour finir, la vérité historique. Le tout fait de manière très documentée et sans condescendance.

Le Vatican – Vérités et légendes est donc un livre assez passionnant et bien écrit. Ce n’est pas un roman mais une sorte de recueil de FAQs dont les chapitres peuvent se lire sans ordre précis et au détour d’un instant, entre deux arrêts de tram ou le soir avant d’éteindre la lampe. Réalisé avec beaucoup de sérieux, il permet de remettre l’état du Vatican dans un contexte historique réaliste et les papes dans une dimension humaine et politique.

Bruno Pons
A propos Bruno Pons 45 Articles
Journaliste du Suricate Magazine