Ultime frontière de Leo & Icar : Episode 1

ultime frontiere couverture

scénario : Leo
dessin : Icar
éditions : Dargaud
date de sortie : septembre 2014
genre : Western, science-fiction

Sur la planète Tau Ceti 5, la petite ville d’Erechim constitue l’ultime frontière. C’est là que s’arrête la civilisation. Après, il n’y a plus que des contrées inexplorées. D’étranges évènements sévissent dans la région qui requièrent les services d’agents de sécurité spécialisés. Arrivent les membres de « Jones & Jones sécurité » : Jane, jeune et jolie et son frère John, paraplégique. Autant dire que l’accueil des autorités de cette petite localité paumée sera glacial. On croisera d’étonnantes créatures, des personnages exilés de la Terre devenue surpeuplée et sur polluée, des propriétaires terriens véreux mais aussi et surtout, un monstre…

Si l’énigme originelle est attrayante, la matière utilisée pour la développer laisse à désirer. Dans Ultime frontière, les dialogues sont longs, redondants et ampoulés, le vocabulaire est peu recherché, les discours se ressemblent, beaucoup de mots se répètent et certaines formules malhabiles versent carrément dans la vulgarité. Les énigmes défilent mais elles sont pour la plupart résolues quelques pages plus loin. Les évènements sont également extrêmement prévisibles : on sait dès le départ qui est le méchant, on se doute même des scènes qui vont suivre et cela ne donne pas forcément envie de poursuivre la lecture. De plus, mis à part les quelques figurations d’animaux et de paysages extraterrestres plutôt bien réussies mais trop peu nombreuses, la main du dessinateur a été moins heureuse au niveau de la réalisation des personnages, surtout au niveau des visages qui sont mal exécutés.

On retiendra donc de bonnes idées de base, un univers intéressant mais qui peine réellement à emporter le lecteur dans l’histoire parce que les arguments utilisés et censé  l’enrichir sont limités. Il est vrai que c’est un premier tome, les choses se mettent en place, on positionne ses pions pour la suite qui, espérons-le, surpassera le premier volume de cette nouvelle série. Les amateurs de western fantastique y trouveront certainement leur compte mais si ce n’est pas votre cas, mieux vaut passer votre chemin.

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 249 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. Ultime frontière de Leo & Icar : Epi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.