Trois frères de Peter Ackroyd

trois freres ackroyd couverture

auteur : Peter Ackroyd
éditions : Philippe Rey
sortie : 8 janvier 2015
genre : chronique familiale

Trois frères avec trois personnalités très éloignées que la vie a séparé mais que le destin va rapprocher. Chacun part faire sa vie et déserte peu à peu le foyer familial décousu et instable. Cependant, les trois frères vont se retrouver dans les relations qu’ils vont tisser ailleurs.

Le style d’écriture de Peter Ackroyd donne à la lecture une fluidité et une légèreté. Nous parcourons les pages sans buter sur des passages ou devoir relire certaines pages. L’écriture est claire et agréable à lire. Elle se marie avec un récit attrayant. De prime abord, les chapitres se succèdent en racontant tour à tour les pérégrinations de chacun des trois frères. Petit à petit, le récit se complexifie et les histoires des différents frères, a priori sans lien, s’imbriquent les unes avec les autres. Les voiles se lèvent peu à peu en révélant les rapports insoupçonnés qui relient deux personnes ou deux évènements du récit.

Peter Ackroyd nous plonge sur les bords de la tamise pour se promener à travers un Londres sombre et lugubre, fait de magouilles et de pauvreté. Il est notamment l’auteur d’un ouvrage sur Londres, paru en 2000, ainsi que de nombreux essais, fictions, livres pour enfants ou encore pièce de théâtre. Ce couteau suisse de la littérature a donc longuement roulé sa bosse dans le domaine et n’en est pas à son premier coup d’essais pour l’écriture.

Cette expérience se ressent dans son écriture qui est fraiche, agréable à lire et continue. Trois frères constitue un bon roman pour se divertir et approcher le style d’écriture de l’auteur. Toutefois, l’histoire pourrait laisser indifférent si l’on délaisse ce roman. Il nous semble plus captivant de le lire en peu de temps, afin de bien exploiter les subtilités de l’histoire. En effet, une lecture déliée ne permet pas de profiter pleinement des enchainements mis en place par l’auteur peu à peu dans l’histoire et, à notre sens, qui créent l’essentiel du génie de Peter Ackroyd dans ce roman.

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.