Le TriBeCa Festival bat son plein

Le Festival du Film de Tribeca bat son plein en ce moment à New York. Un festival du film indépendant qui existe depuis 2002 et qui met en compétition un grand nombre de productions. Des projections ont déjà eu lieu et certains films se démarquent déjà sur la toile.

5 to 7 de Victor Levin a déjà enchanté la gent féminine mais a moins enthousiasmé les hommes, ce qui est tout à fait normal étant donné qu’il s’agit d’une pure romance. Le film met en scène Olivia Thirlby, Anton Yelchin et Glenn Close, tous bons à l’instar de la française Bérénice Marlohe, visiblement bien plus séduisante que dans Skyfall de Sam Mendes. L’histoire, quant à elle, est celle de Brian (Anton Yelchin), un romancier débutant, qui rencontre Arielle (Bérénice Marlohe), la femme d’un diplomate français. Ils s’embarquent alors dans un cinq à sept qui remet en cause l’idée très « américaine » que se fait Brian de l’amour et des relations amoureuses dans leur ensemble.

L’autre film qui a également intéressé les spectateurs du festival est About Alex de Jesse Zwick. Un drame qui nous plonge dans un cercle d’amis, tous âgés d’une vingtaine d’années, réunis pour consoler l’un d’eux ayant des pensées suicidaires. Malgré tous leurs efforts, les vieilles jalousies, les amours non réciproques, et leurs points de vue politiques très divergents, les choses vont s’envenimer. Un film irrévérencieux sur une génération qui a tout et veut toujours plus. Par contre, le casting est assez « sourire Colgate » avec notamment Maggie Grace (alias Kim dans la saga Taken), Jane Levy (Evil Dead) et Max Greenfield (star de séries made in US).

Enfin, Chef de Jon Favreau a également plu. Avec le cinéaste devant et derrière la caméra, Robert Downey Jr., Dustin Hoffman et Scarlett Johansson, on peut dire que le casting a de quoi en faire frémir plus d’un. L’histoire suit Carl Casper (Jon Favreau), un chef ayant perdu son emploi dans un restaurant. Bien décidé à rebondir, ce dernier décide de parcourir les routes avec un food-truck en compagnie de son jeune fils et de son ancien sous-chef (John Leguizamo).

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 813 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.