Tonight, Welthits von Berlin bis Broadway

Tonight, Welthits von Berlin bis Broadway offre un parallèle intéressant et judicieux entre deux genres musicaux pas si éloignés l’un de l’autre : la musique d’opéra d’une part et la comédie musicale d’autre part. On découvre au fil des morceaux les différences de style qui s’exercent dans ces deux genres musicaux.

Paul Lincke ouvre les festivités avec l’ouverture de Grigri. Ce morceau strictement instrumental nous transporte directement dans l’opéra de Berlin avec une ouverture rythmée et expressive. Il se décline en deux parties : une partie rappelant plus la danse populaire et une seconde partie beaucoup plus mélancolique.

Cette œuvre de la fin du XIXe siècle et du début XXe siècle reflète la prédominance wagnérienne dans l’opéra allemand de cette époque. Tonight propose une subtile alternance entre les œuvres d’opéra et de comédie musicale dans les morceaux proposés. L’avantage est dès lors de pouvoir comparer au mieux les styles et de saisir immédiatement les ressemblances et différences.

L’auditeur néophyte peut, via cette alternance de style, entrainer son oreille à les détecter et cela lui est tout à fait accessible. Dans cette optique, une chanson extraite du film The same name suit le premier morceau. Basé également sur l’association du chant et du théâtre, la comédie musicale est née au début du XXe siècle. Elle se distingue peu à peu du classique en prenant des sonorités dépendantes beaucoup plus du jazz.

Nous pouvons écouter entre autres sur ce disque un morceau tiré de l’opérette Der favorit de Robert Stolz, interprété par Renée Fleming, une composition d’Eduard Künneke pour orchestre et jazz band : Tänzerische Suite op.26, des œuvres de Paul Abraham, George Gershwin ou encore Leonard Bernstein dans des comédies musicales telles que West Side Story ou encore My Fair Lady.

Certains morceaux issus de la comédie musicale font preuve d’une certaine exagération dans l’expressivité de la voix, le texte étant chanté de manière presque sur jouée. Le lien de filiation indicible entre l’opéra et son descendant la comédie musicale ne peut en aucun cas être nié et Tonight permet d’appréhender ce thème.

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.