The Visit : Qu’elle était belle ma famille !

the visit poster

The visit

de M. Night Shyamalan

Epouvante-Horreur

Avec Olivia DeJonge, Ed Oxenbould, Deanna Dunagan

Sorti le 11 novembre 2015

Après le four d’After Earth, le poète maudit Night Shyamalan offre avec The visit une excuse en béton pour ne plus aller voir ses grands-parents gâteux ! Fuyez dans les salles !

Rebecca 15 ans et son petit frère Tyler décident d’aller voir pour la première fois leurs grands-parents avec qui leur mère s’est brouillée avant leur naissance. Becca, cinéphile dans l’âme, décide de tourner un documentaire sur ses proches dont elle ne connait rien afin de resserrer les liens familiaux. Entre la mamie gâteau et le papy bricoleur, tout semble aller pour le mieux… Pourtant, lorsque la nuit tombe, d’étranges phénomènes se produisent au cœur de la maison…

Il y a eu le très bon Shyamalan (celui du Sixième sens et d’Incassable), mais il y’a aussi eu le très oubliable Shyamalan (celui du Dernier maître de l’air et de quelques autres navets du même acabit). Enfant chéri puis haï d’Hollywood, le maître du twist final revient cette fois à ses premiers amours en nous offrant une histoire d’épouvante familiale post-Halloween.

Et l’on peut dire que son retour aux sources, angoissant et subtil, est une véritable réussite.

Délicieusement drôle et usant de second degré à outrance, The visit nous offre un film plus intelligent qu’il en a l’air en abordant en trame de fond les maux d’une famille détruite. À des kilomètres de ce que l’on voit actuellement, les bases du film d’horreur classique sont ici retournées et permettent d’assister à un contre-pied des plus alléchants. Les enfants (intelligents sans être possédés) filment caméra à l’épaule (sans donner le tournis et avec beaucoup de professionnalisme) une tension constante et latente, parfois à peine perceptible. La performance en toute simplicité et naturelle d’illustres inconnus (mention spéciale à la jeune Olivia DeJonge) invite le spectateur à s’immerger au cœur de l’histoire.

Elise Voillot
A propos Elise Voillot 51 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. Split, retour aux sources pour Shyamalan • Le Suricate Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.