Souvenirs ou les traumatismes familiaux dans Sengo

Dessin & scénario : Sansuke Yamada
Edition : Casterman
Sortie : 21 octobre 2020
Genre : Histoire, Manga, Seinen

Quatrième tome déjà pour la version française de l’émouvant manga Sengo, relatant les histoires de deux soldats démobilisés dans le Japon d’après-guerre. Dans Souvenirs, Sansuke Yamada continue d’évoquer le passé de nos deux héros et évoque la difficulté de se réintégrer dans la société après la guerre, mais d’un point de vue familial cette fois-ci.

De retour du front, le mutique Kawashima, pourtant bien né, n’a jamais cherché à renouer avec les siens. Une rencontre inattendue avec une femme fait ressurgir le passé houleux d’un homme qui n’a jamais trouvé sa place au sein de sa famille.

Un passé militariste

A travers les souvenirs de Kawashima, Sansuke Yamada traite dans ce quatrième tome de Sengo des relations difficiles entre un père et son fils, des attentes déçues des deux côtés ainsi que de la charge psychologique et des ressentiments qui alourdissent le cœur des deux parties une fois arrivé à l’âge adulte. Attentes d’autant plus grandes dans une famille de nobles combattants dans laquelle le code d’honneur et le dévouement à la patrie est essentielle. Et c’est d’ailleurs l’occasion pour l’auteur d’évoquer un autre point crucial de l’histoire du Japon de l’après-guerre, à savoir la difficile acceptation de la défaite par une partie de la population fortement attachée au destin impérial du Japon et à la vision militariste et expansionniste d’une partie des anciennes classes dirigeantes.

Sous la plume de Sansuke Yamada, le sujet n’est jamais pesant car celui-ci mêle toujours passé et présent, souvenirs d’enfance entrecoupés des joies et peines de la vie quotidienne. Il nous décrit avec pudeur la capacité de résilience de ce peuple et la manière dont il a su gérer les tourments de l’après-guerre.

En traitant de la grande histoire en évoquant la petite, en s’intéressant au peuple, qui dans toutes les guerres en est toujours la première victime, Sansuke Yamada réussit à faire passer son message, tout en nous faisant passer un moment de lecture agréable. Souvenirs reste donc dans la lignée des précédents, un manga à acquérir sans tarder.

A propos Vincent Penninckx 244 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine