Pour vivre heureux, étonnant de réalisme

Pour vivre heureux
de Dimitri Linder et Salima Sarah Glamine
Drame, Romance
Avec Sofia Lesaffre, Pascal Elbé, Salomé Dewaels
Sorti le 5 décembre 2018

Un film belge étonnant de réalisme qui nous scotche jusqu’à son dénouement !

Amel, 17 ans et d’origine algérienne, vit une romance cachée avec Mashir, 22 ans et d’origine pakistanaise. L’équilibre bascule à l’arrivée de l’oncle de Mashir, bien décidé à imposer sa vision des choses. Le père d’Amel, quant à lui, a de plus en plus de mal à communiquer avec sa fille et à comprendre ce qui lui arrive. Les pressions familiales s’accentuent alors peu à peu, jusqu’à ce que les actions rejoignent le niveau de détresse du jeune couple.

Pour vivre heureux est un film touchant et poignant, où l’on ressent toutes les tensions et les émotions entre les personnages et où le suspens grandit progressivement. L’ambiance créée est lourde, dramatique, mais aussi empreinte de réalisme, de pointes de douceur et de bienveillance. Ce long métrage raconte les événements à vitesse humaine, avec des dialogues authentiques que l’on dirait tout droit sortis du quotidien de tout un chacun. Les acteurs sont très convaincants, épatants même. Le caractère du personnage d’Amel, interprété avec brio par Sofia Lesaffre, est complexe, tour à tour calme ou bouillonnant. Le personnage de Mashir, joué par Zeerak Christopher, est plus effacé mais non moins attachant. Les deux réunis nous font voir une relation sincère, dotée d’une belle alchimie.

L’entrée dans l’histoire se fait directement, sans mise en place du contexte et sans une exposition directe de toutes les informations. Le spectateur est ainsi mené par sa curiosité dans un premier temps, avant d’être happé par le suspens. Ce film aborde tout à la fois les chocs culturels, les difficultés de compréhension intergénérationnelles et les relations passionnelles.

Une histoire certes très particulière, mais qui arrive à toucher tout spectateur grâce à une narration qui ne force pas l’identification du spectateur mais le pousse à la compréhension profonde de chacun des personnages et de leurs émotions.

En bref, un film aussi magnifique que dramatique, inspiré directement du réel et du quotidien, un véritable coup de poing émotionnel à ne pas rater.

Cynthia Prévot
A propos Cynthia Prévot 15 Articles
Journaliste du Suricate Magazine