Pour quand tu seras grande, un roman sur le pouvoir dévastateur des non-dits

Couverture du roman Pour quand tu seras grande de Véronique Gallo (2020)

Titre : Pour quand tu seras grande
Auteur : Véronique Gallo
Éditeur : Éditions Héloïse d’Ormesson
Date de parution : 1 octobre 2020
Genre : Roman

Pour quand tu seras grande est un roman sur le mal-être d’une jeune trentenaire qui commence à perdre pied après la naissance de son troisième enfant. Marie et son mari Antoine travaillent tous les deux. Ils habitent une belle petite maison dans la campagne belge. Les parents de Marie viennent régulièrement garder les enfants pour offrir un peu de répit au couple. Tout semble bien se passer jusqu’au jour où le père de Marie se suicide.

Choquée, incrédule, Marie cherche à comprendre. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Mais cet évènement fait aussi remonter à la surface d’autres peurs et souvenirs douloureux. C’est comme si, tout d’un coup, le rideau des apparences tombait pour révéler la fragilité de son univers. Son job, son couple, sa relation avec ses enfants… Marie remet tout en cause.

Pour quand tu seras grande est un roman très moderne sur la difficulté de s’épanouir au sein d’une famille dont chacun des membres évoluent différemment, avec ses aspirations propres, mais aussi ses non-dits. Connaît-on vraiment ses parents ? Son conjoint ? Marie doit-elle laisser court à son chagrin ? Son besoin de se recentrer sur elle-même et de tout envoyer en l’air fait-il d’elle une mauvaise fille ? Une mauvaise mère ? Une mauvaise compagne ?

Malgré quelques changements de points de vue, c’est bien Marie qui est au centre du roman et à laquelle s’identifie le lecteur. Le style est fluide et agréable, à l’exception de quelques passages rédigés au futur qui cassent un peu le rythme du récit et créent un effet de détachement (peut-être justement pour permettre au lecteur de voir la scène comme un « fast forward » au cinéma ?).

Véronique Gallo réussit particulièrement bien à décrire la complexité, l’ambivalence mais aussi l’authenticité des rapports homme-femme et parents-enfants. Un livre touchant qui se lit vite et dans lequel beaucoup de jeunes parents se reconnaîtront sûrement.

A propos Soraya Belghazi 200 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine