Pennyworth, Swinging Sixties et manigances

Pennyworth
(saison 1)
de Bruno Heller
Drame, Thriller, Action
Avec Jack Bannon, Ben Aldridge, Hainsley Lloyd Bennett
Sorti en DVD le 22 juillet 2020

Bien décidée à presser le citron « Batman » pour en faire sortir tout le jus, la Warner faisait suite l’année dernière à la série Gotham en donnant naissance à une nouvelle production cette fois-ci centrée sur Alfred Pennyworth, le célèbre majordome de la famille Wayne.

Tandis que la société annonçait récemment une nouvelle série consacrée à la police de Gotham, qu’un nouveau film avec Robert Pattinson dans le rôle du justicier est en préparation, qu’une mini-série mettant en scène le Batman de Ben Affleck est envisagée sur la plateforme HBO Max, et que Bruce Wayne a fait son apparition dans la saison 2 de Titans, voici que sort le dvd de la saison 1 de Pennyworth.

Si le projet pouvait avoir de quoi nous laisser dubitatifs, force est de constater que cette nouvelle production est une réelle réussite ! Tant dans son style que ses atmosphères ou l’interprétation de ses comédiens, Pennyworth se laisse très largement apprécier.

D’entrée de jeu, on sera frappés par l’esthétique de la série, très typée années 60 sans que le show soit pour autant historiquement localisable – c’était déjà le cas dans Gotham où des machines à écrire cohabitaient avec des téléphones portables. Située dans un Londres alternatif, Pennyworth narre les aventures de l’ancien agent des SAS Alfred Pennyworth (Jack Bannon) dans son combat contre la Raven Society, une organisation secrète désireuse de renverser le gouvernement britannique.

Au-delà de cela, la série donnera lieu à des intrigues intéressantes, originales et pas toujours prévisibles. Malgré quelques légères longueurs, Pennyworth aura surtout le bon goût de nous épargner une série à rallonge, en concentrant son propos sur dix épisodes. De même, on appréciera qu’un univers original soit ici créé, tandis que Thomas et Martha Wayne n’auront finalement qu’un rôle assez second.

Ainsi, cette nouvelle série issue de l’univers Batman constitue une excellente surprise soutenue par un casting impeccable, des atmosphères qui rappelleront sans peine certains des meilleurs films de Michael Caine (L’Or se barre ou encore La Loi du milieu), une esthétique propre aux « Swinging Sixties » et des intrigues originales. S’il ne s’agit pas là d’une série immanquable, Pennyworth constitue tout de même une réalisation solide et originale dans l’amas de productions liées à l’homme chauve-souris.

Alexandre Alvarez
A propos Alexandre Alvarez 184 Articles
Journaliste du Suricate Magazine