Palais-Bourbon, à la découverte d’une fonction méconnue

Dessin & scénario : Kokopello
Edition : Dargaud
Sortie : 22 janvier 2021
Genre : Politique, Roman graphique

Après Comédie française en octobre, Palais-Bourbon est le second roman graphique édité chez Dargaud qui s’intéresse aux coulisses du pouvoir. Fruit de deux ans de travail à arpenter l’Assemblée nationale, il se propose d’expliquer le travail des parlementaires, tout en nuance et sobriété, à contre-courant de la vague populiste actuelle.

A parcourir les réseaux sociaux, à voir les taux d’abstention record lors des législatives, on réalise que peu de gens savent à quoi servent les députés. Partant de ce constat, Kokopello est parti en reportage au Palais-Bourbon afin de décrypter les us et coutumes du lieu, des questions au gouvernement aux commissions permanentes en passant par les amendements et les missions d’information. De plus, il a suivi plusieurs députés sur le terrain, afin de comprendre le travail de ceux-ci dans leur circonscription.

Parlementaire: une fonction méconnue

Palais-Bourbon est un album très didactique et instructif, qui d’une part, explique le fonctionnement de l’assemblée en dévoilant toute la complexité de l’exercice législatif, et d’autre part, analyse le système dans lequel évolue les parlementaires, jamais maître de leur destin. A la lecture de cette bande dessinée, on réalise en effet qu’ils sont  extrêmement contrôlés et toujours tiraillés entre des impératifs de rentabilité et visibilité immédiate et la nécessité d’approfondir certains sujets pour asseoir leur crédibilité.  Car si une chose ressort bien de cette enquête, c’est la discordance entre le temps des médias et des réseaux sociaux, où l’on exige des solutions immédiates, et le temps parlementaire, qui demande des mois ou des années avant de produire une loi équilibrée, non démagogique et qui résistera à l’air du temps.

Au final, Palais-Bourbon se présente comme une excellente BD reportage : le ton est pédagogique tout en restant léger, les différents chapitres sont synthétiques et l’humour est toujours présent. A l’heure où les citoyens se désintéressent de la chose publique, Palais-Bourbon a le grand mérite d’expliquer dans des termes simples le fonctionnement d’un des piliers de la démocratie.

A propos Vincent Penninckx 264 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine