Nurse de Douglas Aarniokoski

nurse dvd

Nurse

de Douglas Aarniokoski

Thriller, Epouvante-Horreur

Avec Paz de la Huerta, Katrina Bowden, Corbin Bleu, Judd Nelson, Boris Kodjoe

Sorti en DVD le 6 mai 2014

Critique :

Le jour, elle est Abby Russell, une douce infirmière. La nuit, elle fait le tour des night-clubs, entrainant les hommes infidèles sur la route des liaisons dangereuses et fatales. Lorsque Danni, une infirmière débutante et sensible, rejoint l’équipe d’Abby, elles deviennent de très proches amies. Mais quand cette amitié tourne à l’obsession, Danni rejette Abby qui devient alors une furie prête aux pires excès.

Attiré de manière inexorable par une jaquette (s)explicite ou vision imposée par le rédacteur en chef, la raison qui nous a poussé à introduire le dvd dans le lecteur demeure vague. Toujours est-il que nous avons vu Nurse de Douglas Aarniokoski (non, ce n’est pas la prononciation du nom d’Aronofsky en état d’ébriété).

Principalement connu pour son travail de 1er assistant réalisateur et de réalisateur de seconde équipe pour, entre autres, Robert Rodriguez et Terry Gilliam, Aarniokoski prend les commandes de son propre projet.

En résulte un thriller horrifique, mélange de gore, de faux suspense et de nudité gratuite, qui tente d’emprunter une voie décalée, avec un pitch originel séduisant mais qui est malheureusement peu assumé et surtout très mal exploité. Tout en s’éloignant de la série Z, la réalisation et la production assurant un rendu tout à fait convenable, Nurse s’égare et manque d’homogénéité, penchant arbitrairement d’un genre à l’autre sans que cela ne soit toujours pertinent.

Plus proche du talent d’Ed Wood que du « renouveau » des séries B de Rodriguez et consorts, Aarniokoski ne parvient malheureusement pas à convaincre, optant pour un non choix en alternant entre délire intégral et film « traditionnel ». Demeure tout de même la plantureuse Paz de la Huerta, interprète étrange du fantasme de l’infirmière, exterminant les mâles infidèles à coups de déhanchés et de seringues hypodermiques, qui ravira incontestablement le public masculin.

Quentin Geudens
A propos Quentin Geudens 95 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.