Noé interdit en Indonésie

Alors que le blockbuster de Darren Aronofsky intitulé Noé sort aujourd’hui sur les écrans, Le Courrier International a relayé l’hire de Djakarta face à ce nouveau film. Une colère qui a entraîné l’interdiction de la diffusion du long métrage biblique.

De fait, le bureau de censure indonésien a interdit purement et simplement la diffusion de Noé. En cause, la représentation physique du prophète, ce qui est contraire aux principes de l’islam. Cette décision n’est pas vraiment une surprise puisqu’elle intervient après celles prisent dans le même sens par d’autres états comme le Qatar, le Bahreïn, les Emirats-Arabes-Unis et même certains oulémas (théologiens) égyptiens.

Pour rappel, Noé (Nûh en arabe) se retrouve dans plusieurs religions, dont l’islam et, dès lors, le Coran où il est cité 43 fois. La religion islamique le considère comme un prophète dont la mission fut de transmettre le message divin (Rissala) descendu sur Terre sous forme de révélation.

Quoi qu’il en soit, le film devrait, malgré la censure, faire un carton au box office mondial.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 808 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.