Ma première histoire de l’art en BD

Extrait de la bande dessinée pour enfants « Ma première histoire de l’art en BD » (Casterman, 2022)

Couverture de la bande dessinée pour enfants « Ma première histoire de l’art en BD » (Casterman, 2022)

Texte : Marion Augustin
Dessin : Théo Calméjane
Éditeur : Casterman
Sortie : 2 mars 2022
Genre : Jeunesse

Ma première histoire de l’art en BD est une bande dessinée qui se propose d’initier les enfants à l’art occidental, de la préhistoire à nos jours. L’album suit un parcours chronologique basé sur 27 œuvres incontournables, combinant un petit paragraphe introductif et une reproduction de l’œuvre à un récit-BD en double page mettant en scène la création de l’œuvre.  

Architecture, sculpture et peinture

Loin de se limiter à l’art pictural, comme pourrait le laisser penser l’illustration de couverture, Ma première histoire de l’art en BD aborde également quelques chefs d’œuvre d’architecture et de sculpture, comme le Parthénon d’Athènes ou encore les Lamassus, ces statues de taureaux ailés originaires de Mésopotamie. À quelques exceptions près (les pyramides égyptiennes, le pop art d’Andy Warhol…), les œuvres abordées sont toutes le fait d’artistes d’Europe de l’Ouest.

Si le choix d’un nombre limité d’œuvres emblématiques est toujours un peu arbitraire, Marion Augustin propose une sélection intéressante et diversifiée. Le petit paragraphe introductif, très informatif, permet de présenter l’œuvre dans son contexte avant d’entamer la lecture des scénettes de bande dessinée. Bien que l’éditeur indique que l’ouvrage est accessible dès 6 ans, la présentation de l’œuvre requiert souvent des explications complémentaires pour les plus jeunes (par exemple, expliquer ce qu’est une fresque ou une mosaïque, expliquer la différence entre Catholiques et Protestants lorsqu’on aborde l’œuvre de Bruegel, etc.).

Un regard d’enfant sur le processus créatif

La partie bande dessinée met quant à elle en scène deux enfants, Lina et Nino. À travers leurs questions ingénues de voyageurs dans le temps, ils dévoilent pour nous les « secrets de fabrication » des grandes œuvres. Présentés en double page, ces passages illustrés sont des instantanés plutôt que de véritables récits, mais ils permettent à chaque fois d’aborder un ou plusieurs aspects de l’œuvre de manière ludique.

Pour ceux que le concept séduit, il existe deux autres livres dans la série : Ma première histoire de France en BD et Ma première mythologie en BD.

A propos Soraya Belghazi 264 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine