Lurking : Nightmare Visions

Voici Lurking, une formation de thrash et death metal provenant de la région parisienne. Nous vous avions parlé de ces talentueux musiciens à l’univers sombre et envoûtant.

En 2014, Delora, la chanteuse du groupe nous avait parlé de Betrayed, leur premier album, qui nous avait donné une très bonne impression. (lire l’article en cliquant ici) On y retrouvait beaucoup de mélancolie dans les riffs de guitare ainsi qu’une noirceur très prenante. Le groupe délivrait là une base solide sur laquelle Lurking allait se baser pour mûrir et afin de nous offrir ce nouvel EP baptisé Nightmare Visions.

lurkingep

Autant dire que le premier détail qui ne manque pas de retenir notre attention est ce superbe visuel que l’artiste Jeff Grimal a fait pour le groupe. Il y a cette peinture représentant un loup-garou, un élément crucial pour illustrer l’univers de Lurking. Mais contrairement à la pochette du premier opus, celle-ci est colorée (dans les tons bleutés) et beaucoup plus dynamique puisque le personnage semble fendre l’air, les crocs prêts à mordre une malheureuse victime. A l’intérieur, un graphisme plus mystique nous séduit tout autant.

lurkingep2

Et cela illustre parfaitement ce deuxième EP dont la musique est nettement plus déterminée et incisive. Les riffs de guitares sont plus orientés trash metal et du coup l’ensemble des morceaux est plus entraînant.

Les Lurking ont pris beaucoup d’assurance et nous servent des morceaux nettement plus rentre dedans avec du blast et pas mal de variations rythmiques de la part du batteur Jean Yves qui sont très appréciables.

On sent que l’expérience de la scène a nettement boosté les compositions qui ne laissent pas un moment de répit à l’auditeur. Les voix de la chanteuse Delora et du bassiste Anthony sont plus intéressantes aussi sur ce disque et le groupe semble plus en osmose avec de belles parties entre les guitaristes Wilfried et Ricardo (nouvellement arrivé au sein du groupe.)

Sur le morceau Obed’s Bargain, on retrouve tout de même ce côté lugubre et menaçant qui faisait plutôt la spécificité du groupe. Anthony se fait aussi plaisir en faisant des variations sur ses hurlements.

Décidément, Lurking a le don de nous surprendre agréablement. Le groupe a beaucoup évolué et c’est un vrai plaisir d’écouter les deux disques l’un à la suite de l’autre.

Il y a deux univers qui ont des points communs tout en restant sensiblement différents. Mais Lurking parvient à être convainquant sur les deux disques et chacun y trouvera son compte. C’est aussi cela qui fait que l’on apprécie particulièrement les groupes de ce genre. Leur capacité à surprendre et à se renouveler sans partir dans des genres trop éloignés.

Il est certain que ce Nightmare Visions a demandé beaucoup de travail mais le résultat est bel et bien là. On a là six compositions en béton armé qui feront des ravages sur scène.

Lurking nous confirment tout le bien que l’on pensait d’eux et il est certain que leurs prestations scéniques ne manqueront pas de vous marquer si vous avez l’occasion de les voir.

Pour plus d’infos sur Lurking, rendez-vous sur leur page Facebook en cliquant ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.