Legends of Tomorrow (Saison 2), le retour des bras cassés

Legends of Tomorrow

(Saison 2)

de Phil Klemmer et Andrew Kreisberg

Aventure, Comédie, Drame

Avec Victor Garber, Arthur Darvill, Brandon Routh, Caity Lotz

Sorti en DVD/Blu-Ray le 14 mars 2018

Suite aux évènements de la saison 1, les Legends se retrouvent amputés de trois membres : Captain Cold est mort en sauvant ses amis, et le couple Hawkgirl-Hawkman s’est envolé vers d’autres cieux. C’est alors que deux nouveaux héros font leur apparition : Vixen, qui possède une amulette lui octroyant des capacités animales, et Nate Heywood, un historien qui se découvrira rapidement des pouvoirs surnaturels. Mais rapidement, plusieurs anomalies changeront le cours de l’Histoire, poussant les Legends à intervenir : Damien Darhk, Eobard Thawne et Malcolm Merlyn, formeront une alliance pour mettre la main sur la lance du Destin, capable de réécrire la réalité. Nos héros devront donc unir une nouvelle fois leurs forces afin de contrecarrer les plans de la Legion of Doom !

Contre toute attente, Legends of Tomorrow s’est donc vu octroyer une seconde saison. De nombreux téléspectateurs avaient pointé du doigt les faiblesses de la saison 1 et il semblait envisageable de voir les héros disparaître de nos écrans après celle-ci. Pourtant, d’épisode en épisode, l’intrigue s’est peu à peu solidifiée et les personnages sont devenus attachants. Cette nouvelle saison s’est donc débarrassée des éléments les plus faibles que représentaient Hawkgirl et surtout, l’insipide Hawkman, et a réalisé les nombreuses possibilités offertes par son concept. C’est ainsi que nos héros vont voyager dans le temps, de la Guerre Froide au Japon féodal, en passant une nouvelle fois par le Far West pour y retrouver Jonah Hex, par un Chicago plongé dans la prohibition, ou encore atterrir en pleine Guerre Civile américaine tandis qu’une étrange épidémie a transformé les humains en zombies. Néanmoins, à la différence de la première saison, nos héros devront ici corriger des paradoxes temporels comme, pour ne citer qu’un exemple, le fait que l’armée britannique se voit équipée de fusils automatiques durant la Guerre d’Indépendance américaine.

À divers égards, Legends of Tomorrow saison 2 va donc s’apparenter à une sorte de Sliders, les mondes parallèles, faisant écho à cette mythique série dans laquelle les protagonistes passaient d’un monde à l’autre pour vivre toutes sortes de situations surréalistes. Cette liberté nouvelle permettra de donner corps à une intrigue tendant vers une décomplexion bienvenue. Plus encore, cette façon de réenvisager le concept permettra un renouvellement constant : peu de séries peuvent se vanter d’offrir dans une même saison George Lucas, J.R.R. Tolkien, le roi Arthur, des dinosaures, un épisode façon Miami Vice, un autre façon Walking Dead et une percée dans le Japon médiéval, le tout sur fond de reliques christiques !

Cependant, si la légèreté nouvelle est ici une bonne chose, cela ne va pas sans écueils. Avant tout, on retrouve ici les éternelles tendances de l’univers mis en place par la chaîne CW, à savoir des budgets réduits qui impactent les décors et la mise en scène, des retournements parfois un peu faciles, des personnages faiblement développés, des intrigues sentimentales inutiles ou encore des acteurs parfois terriblement peu charismatiques. Dans cette dynamique, la seconde moitié de saison verra le personnage de Rip Hunter se mettre en retrait pour faire place à Sara Lance à la tête des Legends. Si le premier disposait par moments du jeu d’acteur d’un trilobite, la deuxième a parfois celui d’un menhir : sortir ceux-ci de leur zone de confort en modifiant leur rôle s’avère donc être un pari risqué qui ne marchera qu’à moitié.

Reste que cette saison 2 de Legends of Tomorrow constitue un très sympathique moment de détente que l’on dévorera assez rapidement. Plus encore, au vu de la saison 3 – actuellement en cours de diffusion –, il n’est pas présomptueux de considérer les aventures de cette Dream Team de bras cassés comme étant la plus constante des séries actuellement diffusée par CW : là où Arrow a connu une perte de qualité considérable depuis la fin de la saison 2 et où The Flash a tristement offert quelques moments assez consternants, Legends of Tomorrow reste un divertissement solide qui semble ne pas se prendre trop au sérieux et maintien le cap au fil des épisodes !

Alexandre Alvarez
A propos Alexandre Alvarez 158 Articles
Journaliste du Suricate Magazine