Le Siècle du populisme de Pierre Rosanvallon

Titre : Le Siècle du populisme : Histoire, théorie, critique
Auteur : Pierre Rosanvallon
Éditeur :  Seuil
Date de parution :  9 janvier 2020
Genre : Essai, Histoire, Politique

Rosanvallon est un éminent sociologue et historien français, connu entre autres pour ses travaux sur le rôle des intellectuels en politique. Avec Le Siècle du populisme, il propose un ouvrage à la fois très documenté, mais aussi critique et engagé, sur ce qu’il considère comme l’idéologie ascendante du XXIe siècle.

Le populisme comme idéologie

Quand on qualifie un homme ou une femme politique de « populiste », c’est rarement un compliment. Mais qu’est-ce que le populisme, au fait ? Dans quelle mesure est-il compatible avec l’idée de démocratie ? Quels sont les points communs entre le populisme de gauche et le populisme de droite ? Dans Le Siècle du populisme, Pierre Rosanvallon offre une vision historique et critique de qu’il considère comme une véritable idéologie politique.

La première partie de l’ouvrage propose une véritable anatomie du populisme en décrivant les cinq piliers idéologiques communs à toutes les formes de populisme : une conception du peuple qui oppose « eux », c’est-à-dire les autres, au « nous » ; une préférence pour la démocratie directe fondée sur un rejet de la démocratie représentative et des corps intermédiaires ; le culte des leaders de mouvements, par opposition aux partis traditionnels et à leurs représentants ; une politique économique protectionniste ; et enfin un régime politique accordant une forte place aux passions et aux émotions.

Du péronisme au populisme de Trump

La deuxième partie de l’ouvrage présente l’évolution historique du populisme, bien qu’elle soit également très conceptuelle. Les principaux exemples, tirés des XIXe et XXe siècles, s’inspirent de la France (boulangisme, bonapartisme) et de l’Amérique latine. On y découvre notamment le rôle de Gaitán en Colombie, un personnage moins connu en Europe que le général argentin Perón.

La troisième partie, enfin, offre une perspective critique sur les cinq piliers du populisme, remettant notamment en question l’idée d’un changement de régime « irréversible » qui exclue l’alternance et la polarisation engendrée par la conception du peuple comme un « nous » excluant les autres.

Un phénomène politique, social et culturel

Malgré un style parfois très conceptuel faisant référence à de nombreuses théories de science politique et présupposant de bonnes bases historiques, Le Siècle du populisme se lit assez facilement grâce à des chapitres courts et bien structurés. Dans quelques cas précis, le lien entre les exemples historiques développés par l’auteur et la notion de populisme n’est pas évident, mais l’ouvrage a justement le mérite de souligner la diversité des mouvements populistes dans le temps et dans l’espace. Une diversité qui n’empêche pas, paradoxalement, une réelle cohérence idéologique.

Ceux qui s’inquiètent de la montée des populismes dans le monde trouveront dans le livre une analyse détaillée des principaux facteurs de succès des mouvements et des leaders populistes. Ils y trouveront également une analyse, tout aussi utile, des faiblesses de cette idéologie.

Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 157 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine