Le merveilleux spectacle de la téléréalité de Benoît Feroumont

Le merveilleux spectacle de la téléréalité couverture

scénario et dessin : Benoît Feroumont
éditions : Dupuis
sortie : janvier 2015
genre : Humour, télévision

Tous les week-ends c’est sacré, il y a Koh Lanta à la télé. En tout cas, c’est ce qui se dit visiblement chez Benoît Feroumont, bédéiste blogueur qui a suivi pendant quelques saisons le spectacle pernicieusement accrocheur de Koh Lanta. Vous êtes déjà largué ? Passez votre chemin, Le merveilleux spectacle de la téléréalité n’est pas fait pour vous.

Le projet de Benoît Feroumont tient en quelques lignes : observer et analyser ce qui se trame sur les plages de Malaisie, d’Indonésie et autres quand Denis Brogniard prend les commandes. Startégies, trucs de production, envers du décor, rien n’échappe à l’oeil avisé de l’auteur qui décortique tel un sociologue les faits des candidats et de l’équipe de production.

Les planches compilées dans cet ouvrage sont issues du blog de Feroumont, dans lequel il diffusait, semaine après semaine, des dessins humoristiques de la célèbre émission de TF1. Il y suivait les candidats, les caricaturait pour mieux extraire l’essence-même de la manipulation opérée par la téléréalité. Si le processus semble intéressant sur papier, il souffre néanmoins de plusieurs défauts.

Avant tout, Feroumont est un excellent caricaturiste. Il reste très proche de ses personnages et arrive à capter ce qui est drôle en eux. Il retransmet donc souvent très bien l’esprit de l’émission et fait rire. Tirés de situations vraies, les gags frappent juste et bénéficient d’un commentaire souvent très drôle.

Mais cette efficacité est tributaire du genre qu’elle emploie. Les gags que Feroumont dessine perdent beaucoup de leur force pour un lecteur qui n’est pas familier de leur référent. Les exagérations de Philippe, les manigances de Maxime ou les commentaires de Marie vous sembleront nettement moins drôles si vous n’avez pas suivi Koh Lanta. Car précisément, Feroumont est un caricaturiste et l’efficacité de la caricature dépend grandement de l’original qu’elle déforme.

Et même si vous avez vu Koh Lanta, il ne sera pas toujours évident de vous rappeler tous les personnages tant une émission en chasse une autre et le souvenir des participants s’estompe au fur et à mesure des éditions. Autrement dit, présentés dans le cadre d’un blog, les gags surfent sur la vague, mais éditées quelques années plus tard, elles perdent beaucoup de leur pertinence. N’en reste que Feroumont tape juste même si parfois de manière un peu trop appuyée. De plus, le format fait que mises bout à bout, les histoires deviennent répétitives, comme l’émission elle-même et finissent par lasser.

Afin de pallier à ce problème, il prend de la distance en se mettant en scène, tantôt en tant qu’ours quand il regarde la télé et tantôt en tant qu’homme quand il s’éloigne de son écran. Cette dimension autobiographique amène une dimension critique mais superflue car on sort du propos du livre pour explorer des épisodes qui deviennent vite anecdotiques. Au lieu de construire un véritable commentaire sur la manipulation Koh Lanta dans la longueur, Feroumont reste dans l’anecdote de la simple caricature. Son matériel correspond à celui d’un blog quotidien, immédiat, et ne s’adapte pas à la compilation de l’ouvrage papier pour en tirer une conclusion.

En somme, Le merveilleux spectacle de la téléréalité est composé de très bons gags très bien sentis mais moins efficaces à cause du recul du temps et de l’aspect répétitif de l’ouvrage. Le travail de Feroumont n’en reste pas moins intéressant même si inégal sur la longueur. Si ce livre semble malheureusement daté, il vous donnera certainement l’envie de vous précipiter sur le blog de Feroumont pour y suivre la prochaine saison de Koh Lanta.

 

Mathieu Pereira
A propos Mathieu Pereira 121 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.