le géant Ferré, c’est Léo Ferré mais en plus fort et sans la voix

Box Brown

 

scénario & dessin : Box Brown
éditions : La Pastèque
sortie : 4 avril 2015
genre : roman graphique

Qui connaît André le Géant ? Qui connaît le catch, le vrai, celui qui ne tache pas, celui qui se joue, qui se surjoue ?

On ne peut pas dire que le catch soit le sport le plus médiatisé qui soit. Et nous ne parlons pas des puristes qui, dans n’importe quel domaine, sauront toujours trouver l’information. Si on se doute bien que le catch est un univers où les catcheurs sont des sportifs mais aussi, voir surtout, des acteurs sachant faire le show, on connaît bien peu les codes le sous-tendant.

Du véritable entrainement avec ses brutes et ses gentils, avec ses codes, avec ses drames, avec ses stars et surtout avec ses légendes… André le Géant fait partie des légendes.

La légende commence en France, à Molien, où naît André Roussimoff. A 12 ans, c’est déjà un grand gaillard, un très très grand gaillard. Sa taille hors norme va le faire rentrer dans le milieu du catch mais c’est par son talent et son amour réel pour ce sport qu’il va se faire une place au soleil.

André le Géant est une magnifique bande dessinée très émouvante. Émouvante parce que l’histoire d’André est une success story qui cache une maladie, l’acromégalie, qui conditionnera ses choix de vie et de carrière. L’acromégalie est une maladie qui provoque une augmentation anormale du corps, entraînant des douleurs notamment du dos.

Box Brown, comme il le dit lui-même, a pris des libertés pour nous offrir un récit filé. Mais qui pourrait lui en tenir rigueur devant la délicatesse et la tendresse avec laquelle il parle de ce géant et du monde méconnu du catch ? Un hommage au géant Ferré mais aussi un hommage à un sport qui ne brûle pas les feu de la rampe. Et qui le mériterait pourtant.

Box fait une belle utilisation du noir et blanc à travers des planches précises et bien cadrées. D’un coup d’œil, grâce au code couleur, on distingue très vite les moments de la vie réelle et les moments de télévision. Ce n’est pas anecdotique pour clairement comprendre les interconnexions entre la vie d’André et celle qu’il mènera sur le ring.

Un bijou.

Elodie Kempenaer
A propos Elodie Kempenaer 97 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.