La fin de saison au Magic Land Théâtre commence le 22 avril

la fin du mois commence le 2 magic land theatre

Ecriture et mise en scène de Patrick Chaboud, avec Philippe Drecq, Loïc Comans, Stéphane Stubbé, Anne-Isabelle Justens, Françoise de Gottal, Karen De Paduwa

A partir du 22 avril au 14 mai 2016 à 20h00 au Magic Land Théâtre

C’est la troisième année de suite que Patrick Chaboud crée pour la fin de saison une nouveauté contemporaine, éloignée des habituelles pièces du Magic Land Théâtre. Après La Surprise du Chef et Mamy fout le Bronx, découvrez La Fin du mois commence le 2 qui se joue encore jusqu’au 14 mai.

L’intrigue suit la vie de Christophe, quai quarantenaire qui fait le bilan de sa vie : il n’a pas d’argent, plus de rêves, pas de vie de famille, etc. La chance tourne le jour où il gagne une somme conséquente au Lotto. Il rencontre alors Michel, un coach de vie qui lui propose de reprendre sa vie en main. Sa vie va devenir une succession de situations les plus cauchemardesques les unes que les autres. Dépenses inconsidérées, location d’un loft hors de prix, pendaison de crémaillère avec des inconnus, etc., rien ne sera épargné au pauvre Christophe.

La force du Magic Land Théâtre, c’est la féérie de ses décors, ses sujets plongés dans l’histoire ou les légendes. L’arrivée de créations contemporaines est donc attendue au tournant. Même si les univers chers au théâtre de la Rue d’Hoogvorst manquent, il faut avouer que Patrick Chaboud et sa troupe n’a rien perdu de son humour ravageur et absurde. Ajoutant même cette fois-ci, un humour corrosif où rien n’est épargné : le nanisme, les femmes, l’homosexualité, l’alcoolisme, le chômage, les arnaques, etc. Cet humour, loin des dialogues assez bon enfant que l’on a eu précédemment, apporte un vent frais non négligeable. L’arrivée de trois comédiennes (les trois acteurs sont des têtes connues, donc Loïc Comans qui prouve pour la première fois qu’il peut tenir le haut de l’affiche) dans la troupe et aux univers différents de ce que l’on est habitué est réjouissant et apporte une autre plus-value au spectacle. Malgré tout, parler de la vie actuelle, des problèmes de notre époque, fait perdre au Magic Land Théâtre, les enjeux d’une intrigue qui ne repose alors plus que son humour.

Au final, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus et foncez découvrir le nouveau style du Magic Land Théâtre : décors différents, intrigue contemporaine et humour corrosif.

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 307 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.