Jérémy Charbonnel, homme moderne et talentueux

jeremy charbonnel l homme moderne

©Alain Papillon

Hier soir, Jérémy Charbonnel posait ses valises au Koek’s Théâtre pour quatre dates. Jeune, dynamique et pétillant, l’humoriste a livré, pour la première de son spectacle en Belgique, une prestation qui lui laisse entrevoir un avenir des plus radieux dans le domaine de l’humour.

Devant une salle pleine à craquer, le lyonnais a su jouer avec les codes du stand up pour s’accaparer un public qui ne le connaissait que très peu. Jonglant habilement avec les clichés et les stéréotypes, Jeremy Charbonnel construit son monde artistique en donnant vie à des personnages hauts en couleurs, sous les yeux amusés et émerveillés des spectateurs.

Il faut dire que l’homme est avant tout comédien. Un métier qui l’a finalement amené à faire de la scène comme il nous l’a avoué par après : « Je suis monté à Paris à l’âge de 20 ans pour suivre une formation de comédien. Pour éviter de revenir à Lyon, je me suis dit qu’il fallait que je crée un projet qui me permette de jouer et d’être sur scène. {…} J’ai donc écrit un sketch, puis un deuxième et un troisième. Dès que j’ai eu une heure de sketchs, j’ai alors commencé à peaufiner un spectacle ».

Ce fameux spectacle, c’est L’Homme Moderne, un savant mélange de stand-up et de performances théâtrales saupoudré d’humour bon enfant. « J’aime raconter des histoires avec des personnages. Comme je viens d’une formation de comédien, la transformation et le passage d’un personnage à un autre me conviennent parfaitement », nous confirme l’artiste.

Tel qu’il le dépeint dans son one man show, l’homme moderne pour Jérémy Charbonnel serait un homme au premier abord équilibré, que les péripéties de la vie et l’héritage familial éreintent lentement mais sûrement. Ce cocktail détonnant donne alors un personnage à l’image de la société qui l’entoure, un peu fou et déjanté et donc : drôle.

Bref, nul besoin d’en dire davantage pour vous laisser toute la surprise de découvrir un nouveau talent de la scène que vous allez adorer détester, ou inversement.

Réservations via www.koeks.be

 

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 808 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.