Je sais où tu es de Claire Kendal

Je sais où tu es

auteur : Claire Kendal
édition : Albin Michel
sortie : février 2016
genre : suspense

Clarissa est une jeune femme sans histoire, tout ce qu’il y a de plus respectable. Un matin, elle se réveille avec stupeur au côté d’un collègue de travail dans son lit, sans aucun souvenir de ce qui l’a menée là. Bientôt, cet homme va faire de sa vie un cauchemar. Espionnée, traquée et harcelée avec une malice diabolique par Rafe, Clarissa doit faire face à une obsession toujours plus menaçante.

Dans ce premier roman à suspense, Claire Kendal nous emmène au cœur d’un sujet sensible en prenant parti de le raconter à partir de deux points de vue différents. Le premier, le plus important, est une narration à la première personne. Cette narration permet de se mettre à la place de Clarissa et de subir avec elle, page après page, les agressions dont elle est la cible. Une cible relativement passive qui se fait manipuler sans difficulté par Rafe, ce qui donne très rapidement au lecteur une sensation d’étouffement, de cloisonnement. On est sans cesse dans la tête de la jeune héroïne fragile et solitaire qui peine à appeler de l’aide, elle qui a notamment coupé les liens avec son entourage proche depuis quelques années.

De cette écriture personnelle, on passe à celle d’un narrateur omniscient qui décrit les événements plus en détails et permet de cerner davantage la personnalité de chacun des personnages majeurs. Cette combinaison entre ces deux narrations est pertinente et efficace car elle plonge le lecteur dans une ambiance malsaine alors que tension et suspense font effet tout au long du récit.

Parmi les points forts du livre, outre sa capacité à nous faire frissonner avec l’héroïne dès les premières pages, l’auteure a à cœur de nous renseigner sur la difficulté que peut avoir une femme harcelée de se faire entendre,  d’être prise au sérieux lorsqu’elle est prisonnière d’un homme prêt à tout pour parvenir à ses fins. En effet, Clarissa doit essuyer un nombre incalculable de peines et de violences (morales et physiques) avant de pouvoir en récolter ne serait-ce que quelques preuves et commencer à être prise en considérations par les autorités en la matière. Chose d’autant plus compliquée que Rafe redouble toujours d’ingéniosité pour passer entre les mailles du filet, lui qui est sans nul doute la personnalité la plus intrigante du roman, face à une héroïne légèrement fade par moments.

On nous parle donc ici de sujets dits “sensibles“ comme le viol, le harcèlement, la drogue… mais aussi de la façon dont la loi agit face à cela et face à l’isolement des victimes. Chose assez rare pour être soulignée. Je sais où tu es, déjà traduit en plus de dix langues, est un excellent premier roman que l’on conseillera davantage à un public féminin.

Florian Donnet
A propos Florian Donnet 22 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.