Il était une fois un 45 tours : The Kinks – You Really Got Me

Il y a cinquante ans, les Beatles régnaient déjà en maître sur la planète musique avec des titres comme I want to Hold your Hand ou A Hard Day’s Night

Il y a cinquante ans, Roy Orbison sortait son légendaire Pretty Woman et les Animals épataient le monde entier avec leur House of he Rising Sun

Et puis il y a cinquante ans, le 4 août 1964 pour être précis, les Kinks violentaient les oreilles des plus chastes auditeurs à coup de notes démoniaques avec You Really Got Me

C’est de ce tonitruant classique dont je vais vous parler aujourd’hui

En 1964 donc , Les Kinks, jeune groupe anglais formé autour des frères Ray et Dave Davies, sont dans une impasse musicale. Après deux singles synonymes d’échecs, leur maison de disque Pye menace d’envoyer le groupe aux oubliettes si leur prochain 45 tours ne devient pas un hit. Ray le talentueux compositeur et Dave, le fougueux guitariste se doivent donc de réagir.

kk

Ray compose alors un morceau fort classique, à la progression “crescendo”  assez atypique. Il sent que sa chanson a du potentiel mais qu’ il manque un ingrédient, un côté bestial que Dave n’arrive pas à reproduire. Les Kinks enregistrent à  l’aide d’un jeune producteur une première version du morceau mais encore une fois, le résultant n’est pas à la hauteur de l’attente des deux frères. Dépité et en colère , Dave  tente alors le tout pour le tout et transforme un coup de folie en coup de génie : Il prend un petit ampli, l’entaille avec un couteau , le massacre à l’aide de punaises , le relie à un autre ampli,  prend sa guitare,commence à  jouer frénétiquement  et écoute le résultat : You Really Got Me était né.

Kinks2

C’est un succès fulgurant, le morceau se classe numéro 1 en Angleterre et  plusieurs mois plus tard, numéro 7 au pays de l’Oncle Sam. Les grands et futurs grands de l’époque, comme  Lou Reed  ou Pete Townshend sont impressionnés par ces jeunes anglais fougueux.  Pete déclarera d’ailleurs par la suite qu’il voulait obtenir le même son que les Kinks  sur I Can’t Explain, le premier 45 tours de son célèbre groupe The Who.

Pour l’anecdote, une légende fort tenace dit que ce serait en réalité Jimmy Page ( le génial guitariste de Led Zeppelin ) qui exécuterait le solo de fin du morceau. Toutefois, le principal intéressé ainsi que  les membres des Kinks ont toujours totalement démenti cette rumeur.

Fort du succès du morceau, les Kinks enregistrent un second tube tout aussi violent, All Day and All of The Night qui cartonnera également au Hit-Parade .

Kinks3

La carrière du groupe est alors véritablement  lancée. Par la suite, le groupe se démarquera rapidement de cette image violente et Ray Davies composera de véritables chefs d’œuvre dans un style beaucoup plus délicat et aérien.

You Really Got Me n’a pas seulement marqué le public en 1964, mais également des générations entières de musiciens. Qu’ils  évoluent dans un style Punk, Hard Rock , Metal, Grunge, nombreux sont ceux qui citent clairement ce morceau  dans leurs influences premières.

Preuve de ce succès, le nombre d’artistes ayant repris sur scène ou sur disque cette chanson est plus qu’impressionnant. La reprise la plus populaire est sûrement celle du groupe Van Halen sur leur 1er album en 1978.

Vanhalen1

Bien entendu, comme pour chaque tube anglais à l’époque, le morceau fut également repris en français peu de temps après sa sortie. Dans ce cas-ci, c’est Dick Rivers qui s’y colla sous le titre de ” La seule qui me tient“. Je ne vous oblige absolument pas à écouter le résultat…

Pour  ce qui est de l’esthétique du 45 tours et de sa pochette, pas grand chose à signaler sur les pressage originaux US et  Anglais vu qu’il s’agit d’une simple pochette d’usine du label, comme cela était souvent le cas dans ces pays à l’époque. Il faut donc se tourner vers le reste de l’europe et du monde pour trouver des pochettes  moins austères. En fait, il existe une variété assez impressionante de couvertures différentes selon les pays, mais représentant finalement toujours la même chose : l’ensemble du groupe, plus ou moins souriant, posant fièrement vétu de leurs plus beaux costumes dans diverses situations.

Kinks4

Pour terminer, voici un petit lien vous permettant de profiter de cette petite pépite ( et d’admirer ces fameux costumes). Avouez que 50 ans après, le morceau n’a pas si mal vieilli que ça non?

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.