Hail Sagan, quand la musique défend les plus faibles

On parle souvent de drames dans les médias. Tous les jours, nos journaux regorgent de faits divers tous plus sordides les uns que les autres. Pourtant, malgré le fait que l’on dénonce davantage aujourd’hui qu’hier certains faits, beaucoup de victimes d’abus en tous genres souffrent en silence de peur de représailles.

Pire, certans faits sont devenus pratiquement banals et ne sont pratiquement pas punis de la justice.

C’est justement cette injustice que la chanteuse Sagan Amery a voulu dénoncer dans son nouveau groupe Hail Sagan.

sagan1

Notre société souffre depuis trop longtemps de cette violence que subisent certaines personnes au quotidien sans que personne n’ose en parler. Dans Dark Clouds, le premier clip du groupe vu plus de 80.000 fois depuis son lancement il y a un mois, Sagan Amery dénonce et frappe juste cette société où les crapules restent impunies.

 

Entourée de ses acolytes masqués qu’elle surnome les Nothings, elle n’hésite pas à mener son combat la tête haute.

Bien qu’ils soient masqués, on sait tout de même que parmis les musiciens du groupe, on retrouve le guitariste Nick Quijano (Powerman 5000) et le batteur Andrew Weissberg.

En attendant leur premier EP qui sortira prochainement, Hail Sagan vient de signer avec le label EMP, ce fameux label lancé par Dave Ellefson, le bassiste de Megadeth.

Un très bon début, donc, pour ce groupe au talent indéniable doublé d’un sens réel pour l’humanisme.

Pour plus d’infos sur Hail Sagan, visitez leur site en cliquant ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.