Exposition « UNDERWATER » de Harry Fayt à la Travel Gallery

Du 18 septembre au 14 novembre 2015 à la Travel Gallery, 32, Boulevard d’Avroy, 4000 Liège http://www.travelgallery.be/underwater-harry-fayt/

Harry Fayt, photographe originaire de Charleroi, est passionné par la photographie de mode depuis l’âge de 15 ans. Il a initialement énormément travaillé avec des groupes de rock et de musique underground pour ensuite se diriger vers les photos de familles et surtout de nourrissons. Avec ces derniers, il choisit plus tard de s’essayer à la photo subaquatique. Il observa que les bébés nageurs n’étaient pas les meilleurs modèles pour ce genre de photos. Il a donc fait appel au monde adulte et revient à ses premiers amours, le monde de la mode, pour réaliser son nouveau projet. En parallèle à ces photographies de mode aux modèles immergés dans l’eau, il se lance dans un projet plus personnel : la femme dans son état le plus simple, nue dans le mystérieux milieu aquatique. Cette conversion crée le buzz sur Internet dans le monde entier. L’exposition Underwater présente des œuvres dont la poésie nous fait pénétrer dans l’univers et dans les valeurs intimes du photographe.

L’eau, plate ou gazeuse, fraiche ou chaude, de rivière ou de mer, nous permet de survivre comme elle peut détenir le pouvoir de nous faire mourir. Par une vague un peu trop haute, un naufrage ou une inondation, l’homme n’est rien comparé à la grandeur de cet élément. L’eau est sans aucun doute le besoin le plus vital de l’homme mais sa force, surpassant tout, lui donne un caractère presque intimidant. Sa grandeur, son impression d’inaccessibilité et son éternité fait d’elle une puissance incarnée.

La femme et l’eau ont toujours été étroitement liées à la crise constante de cette richesse. Encore aujourd’hui, des femmes de tout âge parcourent des dizaines de kilomètres afin de pouvoir bénéficier et offrir aux leurs l’accès à l’eau…Une eau pas toujours, potable.

Cependant, l’eau et la femme peuvent être unies par une alliance valorisante pour le sexe féminin, voire carrément gratifiante. Harry Fayt, photographe, a relevé le défi. Dans ses œuvres, la femme est entièrement mise à nu dans toute sa grâce et sa splendeur. L’eau lui donne une énergie rigide et un tempérament fougueux.

Esthétiquement, le résultat est époustouflant. L’eau donne au modèle une plastique complètement surréaliste. De plus, le fait que le photographe efface presque systématiquement les bulles de ses œuvres, permet aux photographies de devenir des œuvres étonnantes et cabalistiques. Le regard est attiré, la curiosité est d’emblée renforcée.

Le cadre choisi pour l’exposition est sobre est épuré. La Travel Gallery, par sa modernité, nous offre sur deux étages une vision complète d’un univers parfois déjanté. En effet, le modèle n’est pas toujours nu. La femme est parfois vêtue d’accessoires et vêtements insolites et pose au côté de meubles, comme un piano. Si l’on se risque à descendre les escaliers, on se trouve nez à nez avec des photographies plutôt rock’n’roll. Il y a aussi des modèles appartenant à la gente masculine au rendez-vous. En parallèle, la femme est également mise à l’honneur au sein même de la galerie par les sculptures en papier journal de Nicole Stenuit.

Underwater est une exposition amusante et étonnante qui ravira un large public. De la sagesse à la folie, le photographe nous emmène le long d’un chemin rempli de poésie qui ne cessera de nous émerveiller.

Underwater photography by Harry Fayt – Home

Tatiana Horbaczewski
A propos Tatiana Horbaczewski 8 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.