EVJF, le linge sale se lave entre amies

titre : EVJF
auteure : Liz Blackrock
édition : J’ai Lu
sortie : 10 avril 2019
genre : roman

De nos jours, l’enterrement de vie de jeune fille est un événement indissociable du mariage pour toute future mariée qui se respecte, mais cela n’a pas toujours été le cas. En effet, l’enterrement de vie de célibataire a vu le jour au XVIIIème siècle et était destiné aux hommes uniquement. Lors d’un « dîner d’adieu » à sa vie de célibataire, le futur marié dînait une dernière fois avec ses amis à l’auberge du village, arrosait joyeusement cette célébration et finissait la soirée dans les bras d’une fille de joie avant de rejoindre les rangs des hommes mariés.

Ces festivités ont été élargies à la gente féminine lors de l’évolution du statut de la femme dans les années 70. Depuis lors, le témoin ou les témoins de la mariée organisent une journée ou un week-end inoubliable entre filles dont la future épouse se souviendra longtemps… que ce soit positivement ou non.

Cet ouvrage, EVJF de Liz Blackrock, surfe clairement sur cette tradition totalement incontournable que chacune d’entre nous a vécu au moins une fois dans sa vie, que ce soit comme victime ou comme bourreau.

Amandine va bientôt rejoindre les membres de la fameuse famille Lariverie de Châteaumonceau en devenant l’épouse de Thomas, ce qui n’est pas du goût de sa future belle-mère. Pour passer ce cap, son amie et témoin, Justine Schneider, organisatrice d’événements professionnels est aux commandes de son enterrement de vie de jeune fille. Dans le décor idyllique des calanques de Cassis, Justine, entourée de Charlotte “la meilleure amie enceinte”, Vanessa “la grande sœur mannequin”, Eva “la collègue nunuche” et Constance “la future belle-sœur working girl coincée” vont enchaîner les activités au rythme effréné du planning militaire établi par notre chef d’orchestre. Alors que tout semble rouler comme sur des roulettes, la coquille fragile de ce petit groupe se fissure jusqu’à exploser en mille morceaux au visage d’Amandine.

Sortez votre paire de lunettes de soleil et vos tongs pour vous installer confortablement sur votre transat avec cet ouvrage à la main. Une lecture facile et entraînante d’un récit sans grande surprise mais qui se laisse lire avec plaisir. Les personnages sont caricaturaux et vous rappelleront sans aucun doute l’une ou l’autre des filles qui ont fait partie du groupe du dernier EVJF que vous avez fait.

S’il était quelque chose à regretter à propos de cet ouvrage, ce serait l’utilisation de nombreux clichés de situations. Cependant, ces facilités permettent d’aborder un grand nombre de problématiques quotidiennes de la vie de femme, d’épouse, de la belle-fille, de soeur, d’amie et de mère.

En résumé, EVJF est un bon livre pour la cible choisie qui permet de rire et de passer un agréable moment de détente dans les calanques de Cassis.