Les élèves de Madame Kiet, enfants avant tout

Les élèves de Madame Kiet

de Petra Lataster-Czisch et Peter Lataster

Documentaire

Sorti le 5 avril 2017

Le documentaire s’ouvre et se ferme sur cette même séquence : la maîtresse organisant la salle de classe avant l’arrivée de ses élèves. Entre les deux, nous découvrons le quotidien scolaire de ces enfants venant des quatre coins du monde : un parcours individuel et collectif avec ses difficultés liées aux langues (la leur et celle du pays d’accueil), ses processus d’intégration et de socialisation, son cheminement plus ou moins laborieux dans l’apprentissage et surtout sa collaboration, à la fois entre les enfants mais aussi avec leur professeur. Car, pour soutenir le tout, Madame Kiet s’emploie à les accompagner vers une acceptation du pays d’accueil, toujours dans une reconnaissance du passé et sans jamais forcer la parole ni stigmatiser les différences.

Tour à tour, on retrouve ce qui est commun et ce qui sépare, ce qui lie les enfants entre eux et ce qui les isole malgré tout. C’est bien entendu l’enfance et le bonheur d’apprendre qui se retrouvent au centre. Cependant, même dans ce quotidien scolaire qui peut sembler familier, l’école devient un lieu où se révèle les dissensions, les angoisses, les tristesses et parfois même les traumas. C’est par le prisme de l’apprentissage que Madame Kiet essaie d’inclure ses enfants dans une forme de normalité, loin de l’incertitude et des préoccupations de grandes personnes, en tentant de restaurer la confiance qu’ils peuvent avoir en eux-mêmes et en l’autre. Les différentes séquences exposent la variété des moments scolaires en mettant le focus sur le travail des enfants, rendant ainsi visible le fil rouge de l’évolution de l’apprentissage, sans pour autant tenter d’en faire un exposé exhaustif. Loin d’être intrusive, la caméra laisse se dérouler les événements en se contentant de prendre la juste place de témoin privilégié de cette évolution. Se révèlent alors progressivement, dans la patience des plans resserrés, de toutes jeunes personnalités qui ne demandent qu’à éclore, sous le regard bienveillant et protecteur d’une maîtresse à l’écoute.

Marie Lemot
A propos Marie Lemot 6 Articles
Journaliste du Suricate Magazine