Duelliste, tome 2 : De Verre et d’acier

scénario : Emmanuel Herzet
dessin : Alessio Coppola
éditions : Le Lombard
date de sortie : septembre 2014
genre : Aventure, Fantastique, Esotérisme, Historique

L’histoire a pour toile de fond la France du XVIIe siècle et la réalisation du Grand Œuvre, autrement dit la fabrication de la pierre philosophale, commanditée par Louis XIV pour remplir les caisses du royaume, épuisé par de nombreuses guerres ayant toujours un coût considérable. Antoine Velayne, jeune spadassin extrêmement doué de sa rapière mais bouffi d’orgueil, vendant ses services à l’épée au plus offrant, se retrouve, bien malgré lui, au cœur de cette quête alchimique qui actionne beaucoup de dangereux rouages et soulèvent un coin du voile qui masque les secrets les plus compromettants de la cour de France. Velayne aura fort à tâter de son épée pour découvrir la vérité sur ce que trame cet étranger distingué, avec un drôle d’accent, qui espère avoir sa peau.

Dans ce second tome de Duelliste, De verre et d’acier, tous les éléments mis en place dans le précédent volume prennent leur signification : les pièces du puzzle s’ajustent dès les premières pages, ce qui permet de se laisser emporter par l’histoire plus facilement. C’était un des désavantages du premier volet des aventures du duelliste : le temps que les choses se mettent en place, on arrivait déjà à la dernière planche. Ici, l’histoire, qui se déroule au fil des pages, bien ficelée et sans temps morts, est prenante. Elle est soutenue par des dialogues travaillés et dynamiques ; des scènes de combat à l’épée bien conçues, très réalistes et soignées. La seule chose que l’on pourrait reprocher est la colorisation des dessins. Les couleurs sont un peu criardes, les dégradés de teintes intempestifs n’apportent pas grand-chose au résultat final et rendent même certaines expressions un peu effrayantes. Malgré cela, l’inspiration de l’auteur semble sans bornes et l’on découvre avec délices, une flopée de personnages qui ont fait la renommée du Grand Siècle français.

Une histoire intense à la recherche des secrets alchimiques découverts par Nicolas Flamel… un vaste programme en perspective. Une chose est sûre : les aventures d’Antoine Velayne sont loin d’être terminées et l’on verra bien si son orgueil démesuré finira par le perdre dans les prochains épisodes. Suspense !

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 248 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.