“C’est quoi cette mamie ?” : la comédie de l’été

C’est quoi cette mamie ?
de Gabriel Julien-Laferrière
Comédie
Avec Chantal Ladesou, Julie Gayet, Thierry Neuvic
Sorti le 7 août 2019

Gulliver est le petit dernier d’une famille très complexe et recomposée avec sept demi-frères et soeurs. Dans le film précédent C’est quoi cette famille ?, la fratrie décide de vivre dans l’appartement de la grand-mère décédée du grand frère Elliot. Ce faisant, ils obligent tous les parents à faire eux-mêmes les déplacements et les tournantes pour passer du temps avec les enfants.

Dans ce deuxième volet, les parents se mettent d’accord pour revendre l’appartement et passer les vacances d’été chacun de leur côté, en se partageant leurs enfants respectifs. Cependant le petit Gulliver se retrouve confié tout seul à sa mamie Aurore, dans une grande maison près de la mer. Tristes de devoir se séparer, les frères et sœurs gardent le contact entre eux notamment au moyen d’une application qui permet de s’envoyer un SOS en cas de besoin. Gulliver ne tarde pas à s’en servir alors qu’il se sent effrayé par la négligence de cette mamie excentrique. Fêtarde et dévergondée, la grand-mère a de quoi confondre le petit en le gavant de sucreries, de jeux-vidéo à longueur de journée, et en se délectant de son ménage à trois. Heureusement, la fratrie s’organise pour le rejoindre et bouleverser les vacances de mamie.

Avec beaucoup d’humour, le réalisateur nous propose une comédie bien ironique et plus intelligente qu’elle ne paraît. En effet, rien n’est laissé au hasard. Chaque personnage possède des traits de caractère, quelques fois exagérés, mais qui sont bien construits au niveau psychologique. Chaque enfant a des problématiques et des qualités qui lui sont propres et qu’il est possible de mettre en lien de cause ou d’influence avec les parents respectifs, ainsi qu’avec les frères ou sœurs de sang.

Au-delà de cet aspect, le film prend un accent universel et humain en nous montrant l’évolution des relations, de certains amours, ainsi que les réussites et les échecs de chacun. Les personnages ne restent pas figés dans leurs cases, ils se développent et apprennent les uns des autres à se connaître eux-mêmes et découvrir de nouvelles richesses de la vie. La grand-mère apprend à prendre du plaisir dans le partage et la générosité de cœur avec les enfants, les jeunes apprennent à affronter leurs peurs et leurs blocages, et les parents découvrent aussi leurs failles ainsi que leurs propres problématiques.

Une comédie sympathique, très actuelle et qui pourrait être le moteur de dialogues dans les familles.

Donata Vilardi
A propos Donata Vilardi 17 Articles
Journaliste du Suricate Magazine