Candy & Cigarettes Tome 4: l’aventure continue

Dessin & scénario : Tomonori Inoue
Edition : Casterman
Sortie : 29 janvier 2019
Genre : Action, Manga, Seinen

Les éditions Casterman poursuivent la publication en français des aventures de Miharu et Raizo, le duo de tueurs à gage le plus atypique et le plus attachant de l’univers BD actuel. Dans ce quatrième tome de Candy & Cigarettes, Tomonori Inoue nous parle de l’enfance de Miharu et emmène nos deux héros loin du Japon.

En effet, dans cet épisode, Miharu sera amenée à travailler pour le tout-puissant Saburô Musô, qui tient la famille de son partenaire en otage. Direction l’Italie, pour faire taire un parrain local. Comme si sa situation n’était pas déjà assez épineuse, Miharu retrouve à Naples une personne qui la connaît, elle dont le passé est nimbé de mystère…

Une psychologie des personnages qui s’étoffe

Au fil des épisodes, Tomonori Inoue a réussi à mettre en place un univers cohérent et, entre deux scènes d’action, à densifier le profil psychologique des personnages afin de les rendre plus attachant. C’est ainsi que ce quatrième tome s’intéresse longuement aux quelques mois qui ont suivi la mort des parents de Miharu ainsi que son apprentissage du métier de tueur à gage. Mais comme Candy & Cigarettes reste un manga où l’action est prépondérante, le scénariste n’oublie pas de faire avancer l’intrigue générale et à renforcer le côté sombre de Saburô Musô, un méchant à la peau très coriace.

Un style fluide, un plaisir de lecture

Graphiquement, le traitement de ce genre de récit en utilisant les codes du manga est toujours aussi pertinent, tant le rendu des émotions et des scènes d’action s’y prête tout à fait. La lecture du manga est fluide, le style linéaire permet de ne pas se perdre au niveau des cases et aucun détail inutile ne vient surcharger la lecture de ce manga.

En quatre tomes, Tomonori Inoue a réussi à construire des personnages cohérents à travers une histoire où l’humour se marie parfaitement avec l’action pour donner une série qui se laisse lire avec plaisir. Le cinquième tome est donc attendu avec impatience!

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 111 Articles
Journaliste du Suricate Magazine