Bleed for this, “Quatre boules de cuir” et rêve américain

Bleed for this

de Ben Younger

Biopic, Drame

Avec Miles Teller, Aaron Eckhart, Katey Sagal

Sorti le 10 mai 2017

Alors que Vinny Pazienza entame son ascension dans le monde de la boxe, sa carrière est soudainement freinée par un accident de voiture qui pourrait bien le mener à la paralysie. Contraint de porter une prothèse cervicale, il ira à l’encontre de l’avis des médecins et reprendra l’entraînement dans l’idée d’un jour remonter sur le ring.

Bleed for this s’inscrit dans une longue tradition cinématographique américaine, celle des Boxing movies, dont Rocky (1976), Raging Bull (1980), Fighter (2010), La rage au ventre (2015) ou le plus récent Creed (2015) ont posé certains jalons.  À plus forte raison, le long-métrage suinte les États-Unis dans la mesure où l’histoire est celle d’un homme qui combat l’adversité et parvient à réaliser l’impossible, devenant ainsi la personnification du rêve américain si souvent porté à l’écran.

Cette fois-ci, c’est à Miles Teller que revient l’occasion d’interpréter ce rêve américain en personnifiant Vinny Pazienza. Mais, si la ressemblance avec le Pazmanian Devil peut apparaître sous certains angles, Teller est malheureusement peu convaincant en boxeur. Malgré ses incontestables talents d’acteur, celui-ci parvient en effet difficilement à convaincre. La faute à une image trop lisse. Quitte à personnifier un sportif, il aurait été sage de viser l’aviron ou la pétanque, mais la boxe ne lui sied que très peu… Le film tout entier s’en ressent alors. Ou du moins, le premier tiers du film, davantage axé sur la boxe. La seconde partie, consacrée à la rééducation de Pazienza, donne par contre à l’acteur un rôle plus à sa mesure. Ce n’est malheureusement pas suffisant pour relever l’ensemble du long-métrage.

Par contre, si Miles Teller semble moyennement à sa place dans Bleed for this, on ne peut pas en dire autant d’Aaron Eckhart qui offre une excellente performance et s’avère à certains moments réellement méconnaissable. Probablement une des interprétations les plus inspirées du comédien !

En dehors de cela, difficile de trouver d’autres qualités au film : c’est convenu, la réalisation n’a rien de bien original, la musique non plus. Le film est au fond une simple présentation romancée de l’histoire de Vinny Pazienza, agrémentée de bons sentiments hollywoodiens. Si tous les acteurs font de leur mieux pour rendre le tout attractif (et y arrivent la plupart du temps), ils ne parviennent cependant pas à faire de Bleed for this un film mémorable.

Alexandre Alvarez
A propos Alexandre Alvarez 158 Articles
Journaliste du Suricate Magazine